Le Rhdp, le Pdci-rda et Laurent Gbagbo (Ppa-ci): Les trois grandes offres politiques du moment en Côte-d’Ivoire

La Côte d’Ivoire, première puissance économique de l’UEMOA a connu des conflits
depuis 1999 qui ont assombrit son paysage politique. Malgré les difficultés issues du récent
conflit politico-militaire de 2011, elle a décidé de se tourner inexorablement vers la
réconciliation de ses fils et filles en vue d’arpenter les nombreux défis du développement
économique et social qui l’attendent à l’horizon 2025 voire 30.

Pour ce faire, des organisations et acteurs politiques, plus que jamais, depuis la récente
élection présidentielle de 2020 s’affichent comme étant ceux avec lesquels les populations
devront compter pour bâtir la terre d’Eburnie. Ce sont le RHDP, le PDCI-RDA et Laurent
Gbagbo (PPA-CI). Ils sont, à l’heure actuelle, les trois grandes offres politiques dominant le
paysage politique ivoirien.

En effet, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP)
est une coalition de partis politiques ivoiriens fondée en mai 2005, devenu un parti unifié en
2018. Il est incarné par le « Brave Tchè, le Haut fonctionnaire international venu du Fonds
Monétaire International pour redresser l’économie ivoirienne », le Premier homme du pays,
le Chef de l’Etat, SEM le Président de la République Alassane Dramane Ouattara (ADO).
Depuis sa prise de pouvoir en 2011, il est à l’ouvrage. Les nombreuses infrastructures mises
en place parlent pour lui et son parti. Au niveau social, sachant les imperfections de son
programme de développement, il met en marche son projet Filets Sociaux pour rattraper son
retard. Ce sont depuis 2015, plus de 227 000 ménages bénéficiaires qui sont couverts par le
programme dont 125 000 dans plus de 1800 villages en zone rurale et 102 000 en zone
urbaine recevant 36 000 FCFA non remboursables chaque 3 mois (soit 144 000 FCFA). Il faut
rappeler que ce programme touche des ménages ayant un niveau de vie très modeste. Au
regard de ce qui précède, associé à son programme d’électrification et d’adduction en eau
potable, l’offre politique que représente un RHDP restructuré et le leadership du Président
ADO semble en bonne posture pour captiver la majorité de l’électorat ivoirien en 2025 et
gagner la présidentielle.

La deuxième offre politique est le plus vieux parti de Côte d’Ivoire à savoir le Parti
Démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement Démocratique Africain (PDCI-RDA). Vieux
d’existence, mais jeune dans sa capacité de répondre aux défis actuels ; le PDCI-RDA est né
en Avril 1946 durant la colonisation française. Le parti est confié en 1993 au « Patriarche, le


Sphinx de Daoukro, N’zuéba pour les plus intimes ». Il s’agit de SEM le Président Henri
Konan Bédié (HKB). Hier, peut-être, il ne présentait pas de solides arguments pour éviter à la
Côte d’Ivoire sa première sottise, à savoir le coup d’état de 1999, mais aujourd’hui, plus que
tout HKB et le PDCI-RDA sont déterminés. Ils ont fait montre de leur attachement à la patrie
et aux valeurs démocratiques en s’opposant clairement à la énième candidature d’ADO en
2020 qu’ils trouvaient anticonstitutionnelle. La jeunesse ivoirienne découvrit un nouveau
Bédié, bonifié avec l’âge, épris d’un nationalisme éclairé et prêt à engager le combat politique
pour la reconquête du pouvoir d’Etat. Ce qui a déconstruit l’idée d’un Bédié incapable de se
fondre à la masse et lutter pour elle. Le symbole de cette reconnaissance de la jeunesse
ivoirienne, à son égard, fut la visite des artistes Zouglou Yodé et Siro après leur démêlée avec
la justice. Restructuré et modernisé, le PDCI-RDA reste une offre politique incontournable
qui fera, certainement, parler d’elle en 2025 lors de l’élection présidentielle.
La troisième offre politique est le « Woody de Mama, Séplou », SEM le Président
Laurent Gbagbo (LG). Auréolé par sa victoire à la Cour Pénale Internationale face à
l’impérialisme franco-américain, il fonde, aujourd’hui, avec ses camarades un nouveau parti,
le Parti des Peuples Africains-Cote d’Ivoire en Octobre 2021. Ce parti se veut panafricaniste
tout en conservant son amour pour la Côte d’Ivoire puisque son président se dit prêt à aller
jusqu’au bout pour la reconquête du pouvoir exécutif. En effet, ici, comme sus-indiqué, l’offre
politique n’est pas le PPA-CI comme le RHDP et le PDCI-RDA, mais Laurent Gbagbo, lui-
même. LG a une histoire, un passé qui est à son avantage et qu’il compte utiliser pour écrire
les nouvelles pages de son nouveau parti. Redoutable « animal politique », aucun politique ne
voudrait l’avoir comme adversaire. Et les récentes déclarations d’hommes politiques pro-
RHDP le prouvent quand ils font réapparaitre le spectre de la limitation d’âge en vue
d’empêcher LG de se présenter en 2025 à l’élection présidentielle vu que ses chances qu’il la
remporte restent importantes.

Le sachant, son tout Premier Ministre, le Président Pascal Affi N’guessan a signifié ne
pas exclure une alliance avec le RHDP en 2025. Le RHDP, étant cette première offre
politique au pouvoir, et sûr de remporter l’élection présidentielle en 2025, le récent congrès
organisé par son parti le FPI est un « appel du pied » au RHDP pour lui indiquer qu’il reste
toutefois une valeur ajoutée malgré le refus de Laurent Gbagbo de continuer la marche avec
lui. Le Président Pascal Affi N’guessan reconnaît les forces en présence, se positionne et ainsi
donne le ton. Evidemment, Affi a vu juste ; car en face des trois grandes offres politiques
(RHDP, PDCI-RDA et Larent Gbagbo), il ne pourra rien en 2025.

Cependant, l’on ne comprend pas Danielle Boni Claverie, Kahé Eric, Guillaume Soro,
Toikeusse Mabri et Charles Blé Goudé. Le dernier, lui, estime rentrer en Côte d’Ivoire avant
de se prononcer sur la position à prendre face aux trois grandes offres politiques. Hum !!!
D’accord, c’est son droit.

Sauf qu’à l’instar de Pascal Affi N’guessan, qui ne rêve pas débout, ces politiques
devraient cerner l’enjeu c’est-à-dire ce pour quoi ils sont en politique. Cet enjeu, le RHDP l’a
compris en demandant aux PIT, MFA, Lider, UPCI et Concorde de se fondre en son sein. Car
le RHDP sait qu’en face, il y a uniquement le PDCI-RDA et
Laurent Gbagbo ; et non GPS,
COJEP, UDPCI pour ne citer que ces partis politiques.

Trois grandes offres politiques se présentant à la population ivoirienne, à savoir le
RHDP, le parti de la Renaissance ; le PDCI-RDA, le parti fondateur de la nation d’Eburnie ;
et Laurent Gbagbo, le fils du peuple, père du multipartisme et de la démocratie ; elle n’a plus
d’excuse. Il appartient maintenant aux autres leaders politiques d’opérer des choix entre ces
trois offres politiques pour enfin se débarrasser d’elles après l’ultime bataille de 2025.

OINDJI Koré Charles

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire