Tidjane Thiam se serait acquitté de 28 millions de fcfa d’arriérés de cotisation au Pdci…

…pour assumer enfin ses ambitions présidentielles présumées

Selon nos informations, Tidjane Thiam vient de payer la sommes de 28 millions Fcfa au titre d’arriérés de cotisation au Pdci pour assumer enfin ses ambitions présidentielles présumées, dans la perspective de
l’après Bédié au sein du vieux parti.

L’ex DG du Bnetd et ex ministre du Plan et du développement sous le Président Henri Konan Bédié, Tidjane Thiam s’était tenu loin de la politique depuis le coup d’état de 1999. C’est ainsi qu’il a payé plusieurs années de cotisations comme membre du bureau politique. Les caisses du Pdci ont été alourdies par lui d’un montant de 28 millions Fcfa dans ce cadre, selon nos sources.

[Thiam, un homme de réseau]

Alors que la rumeur indiquait que l’ex patron du Crédit suisse finançait le Pdci, ou ses dirigeants , tout porte à croire que si cela était vrai, l’argent n’était pas pris en compte dans les finances du vieux parti.


Réputé avoir de bons rapports avec le Président Laurent Gbagbo, et perçu comme l’un des filleuls du Président Henri Konan Bédié, Tidjane Thiam est également perçu comme un proche du Président français Emmanuel Macron.

[ Thiam hérite des actifs et acquis du Pdci, mais aussi du passif et des adversaires et obstacles face au parti ]

En se mettant à jour au niveau de son statut de militant du Pdci, le petit neveu et héritier selon la coutume du matriarcat en pays baoulé du Président Félix Houphouët-Boigny, père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne , montre qu’il n’est pas qu’un simple velléitaire non capable de
franchir le rubicond pour assumer ses ambitions présidentielles.

En même temps, Tidjane Thiam affiche un ancrage au Pdci qui, au-delà du premier Président de la Côte-d’Ivoire Félix Houphouët Boigny, le conduit à endosser également le bilan et l’héritage, mais aussi les adversaires aussi bien du vieux parti, que du Président Henri Konan Bédié.

Charles Kouassi

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire