Côte-d’Ivoire: La polémique sur ces entraîneurs français «médiocres» de seconde zone pour coacher les Éléphants footballeurs

Après le mondial 2018 au Brésil, la Côte-d’Ivoire manquera encore à l’appel à la coupe du monde 2022 au Qatar. Auteurs de trois participations successives à la coupe du monde (2006 Allemagne, 2010 Afrique du sud et 2014 au Brésil), la troupe menée par Franck Kessié et Sébastien Haller [7 buts en ligue des champions avec l’Ajax], a été incapable d’arracher le nul face au Cameroun dans le dernier matche de qualifications pour les barrages zone Afrique. Battus par la plus petite des marges 1-0, le coaching des Éléphants footballeurs est aujourd’hui pointé du doigt. À l’analyse, les entraîneurs des Éléphants sont presque tous des Français, des coaches de seconde zone sinon de 3e zone pour certains, sans grands succès dans leur propre pays. En clair des entraîneurs bons pour la 2e ou 3e division française.  (Liman Serge)


Lu pour vous
La Côte d’Ivoire est un grand pays de foot et nous avons les moyens de payer n’importe quel entraîneur si cette terre. Pourquoi la FIF s’arrange t-elle pour aller chercher des bricoleurs comme ceux là qui en d’autres temps n’auraient même pas pu être entraîneur de l’ASEC MIMOSA!

@JusticeJFK
On en rit mais la FIF est la risée de l’Unecatef (le syndicat des entraîneurs français). Guy Roux & autres expliquaient comment à l’Unecatef ils étaient surpris quand la FIF désignait des coachs légers comme Lamouchi, Dussuyer ou Beaumelle à la tête d’une sélection aussi prestigieuse.

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

3 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: La polémique sur ces entraîneurs français «médiocres» de seconde zone pour coacher les Éléphants footballeurs

  1. ==== UN JUGEMENT A RELATIVISER =====

    La Côte d’Ivoire est un grand pays de foot et nous avons les moyens de payer n’importe quel entraîneur si cette terre. Pourquoi la FIF s’arrange-t-elle pour aller chercher des bricoleurs comme ceux là qui en d’autres temps n’auraient même pas pu être entraîneur de l’ASEC MIMOSAS ?

    Drôle d’appréciation.

    ==== LE PRIX N’EST PAS TOUJOURS LE SEUL CRITÈRE DE QUALITÉ ! =====

    Qu’on soit capable de payer un entraineur très côté sur le marché est une chose. Que cet entraineur soit capable de s’adapter à notre ECOSYSTEME et nous donner les résultats escomptés est une autre.

    Philipe TROUSSIER a été révélé en Afrique et spécialement à l’ASEC-Mimos.
    Hervé RENARD a été révélé en Afrique et avec la Zambie il a fait des parcours exceptionnels par deux fois avant de prendre les Eléphants.

    Tous les deux venaient de clubs de seconde zone.

    L’exploit des Eléphants (CAN 1992) et la belle prestation à la CAN 94 sont l’œuvre de YEO et GBONKE mais également le fruit de la construction d’un « fighting spirit » construit par OMAR Troussier à l’ASEC qui fournissait neuf (9) joueurs aux Eléphants d’alors. Hervé RENARD mise essentiellement sur le mental ! Tous les deux avaient parfois un relationnel difficile mais les résultats étaient toujours aux Rendez-vous ! Pour avoir voyagé avec l’ASEC, il faut reconnaitre à TROUSSIER sa capacité de meneur d’hommes.
    Que pense l’UNECATEF (le syndicat des entraîneurs français) de ces deux-là ? Ah j’oubliais c’est un SYNDICAT ! Tout est dit !

    Un coach de surcroit d’une sélection nationale a besoin d’un environnement où l’inorganisation et l’instabilité de équipes dirigeantes ne viennent pas plomber son travail !
    L’exemple type est révélé par les deux passages de Luis Oscar FULLONE chez les Mimos.
    En 1982, 1983 et 1984 Oscar FULLONE et l’ASEC Mimosas ne remportent qu’une Coupe nationale et une Coupe FHB, en 1983.

    Douze ans plus tard, en 1997, après son rappel par Me Roger OUEGNIN, l’ASEC réalise le doublé (championnat-coupe), en 1997. L’année suivante, en 1998, l’ASEC Mimosas remporte son premier sacre continental en Ligue des champions. Fullone deviendra plus tard l’un des entraîneurs les plus titrés du continent avec une victoire en C1, C2 et en Supercoupe d’Afrique des clubs avec différents clubs.

    Savoir se remettre en cause est aussi une qualité et non un défaut et cela l’ASEC pour l’avoir compris, a pu réaliser l’exploit attendu depuis un certain Stade d’Abidjan.

    ========= UN GRAVE MÉPRIS POUR L’ASEC MIMOS ========

    De surcroit, votre comparaison (même atténuée par « en d’autres temps « ) avec référence à l’ASEC est tout à fait inappropriée, L’ASEC étant le seul club professionnel Ivoirien, classé 5ème ex aequo au demeurant parmi les meilleurs clubs africains du XXe siècle !
    Ce résultat n’est donc pas à coup le fruit d’un recrutement hasardeux des entraineurs qu’ils soient étrangers (Guy Fabre, Troussier, Fullone) ou nationaux (Zaré, Amani César, AKA Kouamé ou autres).

    Le profiling du coach est un exercice délicat qui prend en compte d’abord le projet du club, les moyens dont on dispose et d’autres paramètres !

    ========= POUR TERMINER =============

    Le bilan de BAUMELLE n’est pas du tout mauvais !

    Il faut avoir de la mémoire et les faits ne sont pas si vieux. Pour cette qualification, nous avons joué deux matchs décisifs à l’extérieur pour des raisons ADMINISTRATIVES ! Le coach n’y est pour rien. Mais on les a gagnés…

    Un match de football se gagne ou se perd parfois sur des détails. On aurait pu gagner et personne n’aurait crié au scandale. Une balle perdue en défense. Un défenseur qui tarde à revenir dans le jeu, trois défenseurs autour du porteur du ballon, aucune capacité à se mettre en travers de l’action, bref le Coach ne peut pas tout faire et tout apprendre !

    Pour moi, nous sommes en phase de reconstruction après une génération dorée. Cette génération de rêve est venue après un vide marqué par l’échec de 2000 (avec la suite à Zambakro), l’humiliation de 2002 (dernière place à la CAN) et une absence à celle de 2004 !
    Dans cette génération de rêve qui nous vaudra plusieurs lauriers, retirez de la liste Boubacar Barry Copa, Blaise Kouassi, Etienne Arthur Boka, Abib Kolo Touré, Emmanuel Eboué, Siaka Tiéné, Didier Zokora, Gilles Yapi Yapo, Romaric Ndri Koffi, Gnégnéri Yaya Touré, Aruna Dindane , Bakari « Baky » Koné…Et vous comprendrez qu’il nous faut de la patience, de l’humilité et de la mémoire pour reconquérir notre place sur l’échiquier continental.
    C’est d’abord avec cette patience, beaucoup d’humilité et de la mémoire que l’ASEC a bâti le socle de notre renaissance.
    C’est vrai la victoire a plusieurs pères ! Et la défaite est d’abord celle de l’entraineur, le bouc émissaire qui convient à tous les Rois médiocres.

    Aujourd’hui il s’agit à deux mois de la CAN au Cameroun de capitaliser les enseignements de ce parcours des qualifications, en finir avec cette élection qui tarde et qui risque de nous éloigner de la préparation optimale de la CAN dans une échéance très courte, puis mettre en place après cette compétition les hommes et l’environnement qui nous conduire à la CAN 2023 qui devrait être notre véritable objectif !

    Amicalement !

  2. DES QUESTIONS, DES QUESTIONS ET ENCORE DES QUESTIONS
    Peut-être suis-je trop « jeune » pour ne me rappeler les Eléphants que depuis 1984 à la CAN chez nous ? En tout cas, je n’aurai été impressionné que par 2 sélections ivoiriennes : 1°) celle qui a défendu en Tunisie en 94 son titre usurpé de 92, conduite par Kasperczak (quel match d’anthologie contre le Ghana !!! ) ; et celle de la CAN au Burkina Faso en 1998, conduite par Nouzaret. De tout temps et d’aussi loin que je me souvienne, et hormis ces 2 exceptions, les Eléphants ont toujours été lourds, lents, patauds, comme de vrais éléphants. Je ne serais même pas surpris que le règlement interdisant les rétro-passes au gardien de but ait été créé suite à notre très piètre prestation au Sénégal en 92 (une victoire symbolisant une prime à la couardise, à l’approximation et aux pratiques ténébreuses d’un autre âge).

    On prendra les meilleurs sélectionneurs, on fera appel aux professionnels aguerris du championnat européen rompus aux standards élevés du foot, etc. Mais dès qu’ils auront endossé la tunique OBV, ils deviendront méconnaissables, incapables d’aligner 3 passes successives, incapable de jouer en triangle, incapables de faire une passe juste, incapables de couper des trajectoires, incapables de donner des ballons dans la courses… toujours des passes sur un partenaire arrêté, aucun appel de balle, aucune combinaison dans le jeu, aucune solidarité avec le porteur du ballon. Bref, ON EST MAUDITS OU QUOI ?

    Quoi qu’on en dise, cette équipe de Baumelle est déjà un cran au-dessus de celle qu’on a vu à la dernière CAN et qui a miraculeusement battu le Mali. Il faut se poser la question sur cette incompréhensible lourdeur, toute « pachidermique » : est-ce le nom « Eléphant » qui influe négativement sur cette équipe ? Si oui, je recommande vivement un changement d’appellation ; ce ne serait pas une première en Afrique avec l’exemple du Nigeria passés de Green Eagles à Super Eagles. Côté mentalité, déjà, ça les a aidé à un bond qualitatif mais chez nous le mal est, semble-t-il, bien plus profond.

  3. Ah les éléphants !!!!

    Un article ne suffirait pas il faudrait une encyclopédie en 10 tomes pour en parler ..
    Mis à part nos victoires de 1992 et de 2015 ,la qualification pour la Can 78 ( can à laquelle nous n’avons pas participé affaire Kablan Ignace/Guidy Ignace alias sassio ..repose en paix ),le match Sénégal Côte d’Ivoire d’Egypt 86..avons nous gagné déjà un match à enjeu?

    Aussi loin que je puisse me souvenir je n’en vois point…
    Bien au contraire 75 match retour Côte d’Ivoire -Congo …après avoir perdu un but à zéro au stade de la révolution à brazza,l’équipe de Gabo Gérard mène deux buts à zéro ( un but rapide de moh Emmanuel et un but de Beugre inago ( repose en paix ) ..Mais patatras Gohi marc se blesse on fait rentrer «Akpi» de son vrai nom N’guessan le gardien du stella ..talentueux certes mais petit de taille…à la 86 éme minute débordement de n’domba «géomètre » milieu virevoltant du Cara club de brazza qui venait de remporter la coupe d’Afrique des clubs champions,surnommé ainsi à cause de la précision de ses passes ,centre qui trouve Moukila Paul sayal qui d’une reprise de volée du gauche remplit la lucarne gauche d’Akpi décidément trop court malgré son plongeon phénoménal…éléphants dehors
    Nigeria 80
    Match d’entrée Côte d’Ivoire Egypte..
    Une équipe à fière allure ( Pokou miezzan cisse djibril,retour d etoukan Daniel ..etc..)
    Gomet Alexis qui avait été transféré de usc Bassam à l’asec ouvre le score …on n’a même pas fini de célébrer que l’egypte égalise ..et prend la tête quelques minutes après …le tout en première mi-temps..le score en reste là…vient donc le match d’anthologie contre le Nigeria et son ailier droit de feu de l’époque Oleg segun Odegbami…Gabo Gérard juge notre arrière gauche moshe inago ( le frère de l’autre ) trop lourd et bascule GNAHORE Émile DEPIÉ sur odegbami…et met Die foneye à droite..
    Le Surulere Stadium parle encore de ce combat entre Odegbami et l’homme à l’afro..lors d’un championnat du monde universitaire de tae kwon do j’ai sympathisé avec un nigérian ( Sani ) qui était au terrain ce jour là…il n’a pas tari d’éloge sur GNAHORE…bref on lui doit notre zéro-zéro…pour passer au second tour il faut battre qui ? La Tanzanie …are you serious ? Oui la Tanzanie ….la Côte d’Ivoire s’en tire avec un match nul que je ne qualifierai pas de nul et vierge comme François Kouakou ..match nul un but partout …éliminé …au passage le Nigeria gagne l’Algérie en finale 3-0…et ne fit qu’un seul match nul …celui contre la Côte d’Ivoire..
    Lybie 82 …l’équipe nationale est dissoute donc pas de participation …
    On en arrive à Côte d’Ivoire 84 ….aiiiiiie
    Togo..promenade de santé …Côte d’Ivoire Egypte ( schön wieder….encore en langage teuton) …ouverture du score de miezzan Pascal .repose en paix….l’Égypte fait deux débordements et deux centres en retrait sur Taher abou zeïd….deux buts identiques ….on perd deux un…il faut donc battre le Cameroun au match capital ..loool déjà …
    Le match commence avec le feu dans les jambes du diamant noir Youssouf falikou Fofana …un shoot sur la transversale alors que Bell est battu à la puissance dix…ensuite débordement sur la gauche faute plus qu’evidente de Toube Charles sur lui dans la surface ..l’arbitre ne bronche pas ….en fin de mi-temps déboulé d’isaac sinkot de sa surface tout le long de La Tribune lagunaire centre ….Monguehi Guei François et Lago grobo Patrice surnommé le ministre de La Défense au jeu de tête de légende encadrent Roger Milla mais c’est lui qui prend la balle et fusille Koffi kouadio alias dino zoff…mi-temps.
    Deuxième exercice sur un corner camer miezzan amortit pour sinkot qui fusille dino..deux zéro circulez match wa wuyé….éliminés
    Egypt 86 …match à enjeu on gagne le Sénégal on va en demi-finale …perdue contre …qui ? Le Cameroun ….ca ne s’invente pas …but du dos de Milla ..oui du dos …sur une longue balle panique de zagoli golie qui dégage sur Milla qui avait tourné le dos pour éviter le choc de la balle …but ….
    MAROC 88…dernier match Maroc Côte d’Ivoire ….72 eme minute ….Youssouf Fofana diamant noir perd lamentablement son face à face avec Badu Zaki ….notre seule occasion du match …un but aurait tout changé ….élimination par tirage au sort …
    Algérie 90 …on gagne l’équipe B voir C de l’Égypte vu que l’équipe A prépare la coupe du monde en Italie …mais on perd 3-0 contre l’Algérie avec un Obou macaire terrifié à l’idée de remplacer Gouamene Alain touché sur une sortie aérienne …la légende dit que pendant qu’il s’échauffait il disait à Alain …« Atto lève toi ..on a besoin de toi »..bref dernier match NIGERIA Côte d’Ivoire ….les nigérians ayant perdu 5-1 contre l’Algérie un match nul nous suffit pour aller en demi-finale …
    5 eme minute raté de Tiéro Omer ….centre.. rashidi yekini marque ….fin du match ….un zéro…éliminés …
    Sénégal 92 ….victoire
    Tunis 94 …on mène deux fois les nigérians qui reviennent au score …ben iroha qui connaît les ivoiriens blessent intentionnellement Tehi Joël et Ben Badi pendant que nos joueurs font des caresses à amokachi Daniel rachidi,Samson siassia,ruben agbola,et autres ….éliminés aux tirs aux buts …
    Afrique du Sud 96 …
    Vengeance des ghanéens on est explosés deux buts à zéro …un déboulé de samuel Johnson un gaillard …centre pour yeboah….filet est plein..et un but d’Abedi Pelé…il nous faut battre la Tunisie si on veut se qualifier pour la finale …on perd trois à un …éliminés

    ouaga 98 ….timorés par l’Égypte éliminés aux tirs aux buts …
    GHANA 2000 …suite à notre défaite trois zéro devant …le Cameroun …schön wieder ( un but d’etoo un but de Lauren etame mayer et un coup franc de plus de 30 m de Patrick Boma) ..nous devons battre les ghanéens trois zéro …pour se rassurer les ghanéens disent que même à Abidjan on ne peut pas les battre …on les bat « seulement » deux à zéro …avec des transversales ,des poteaux en veux tu en voilà…éliminés…séjour ( trop court à mon avis ) à Zambakro…
    MALI 2002 on perd contre …le Cameroun …c’est connu.. il faut donc battre la RDC …pour se qualifier …on perd 3-1 …éliminés ..
    4 septembre 2005 …Felicia….Côte d’Ivoire contre ….Cameroun ..ca ne s’invente pas …un nul suffit …on perd….
    EGYPT 2006 …finale ..77 eme minute centre en retrait d Harouna Kone sur drogba…El Hadari dans le vent poteau est vide …bagbadè ne trouve rien de mieux que tirer au dessus des buts vides ..arrêts de jeu changement d’aile d Eboue..Al hadari sort mal et tombe la balle arrive sur le pied gauche de Drogba…même résultat..la chasse aux oiseaux …défaite aux tirs aux buts ..
    Ghana 2008 …deux matches à enjeu …Egypte ..défaite 4 a 1 ..match de classement face au Ghana …défaite 4-2 en menant deux un à la mi-temps …qui dit mieux …
    Angola 2010 et la fameuse défaite contre l’Algérie …
    Gabon 2012 finale perdue …
    Af sud 2013 …Nigeria Côte d’Ivoire avec un joueur local nigérian Sunday mba qui prend la balle de son camp remonte le terrain pour crucifier notre défense spectatrice après avoir marqué un coup-franc à la roberto Carlos mais du pied droit …
    Can 2017 ….match à enjeu contre le Maroc ..on perd
    Comme en qualification du mondial 2018 …
    Can 2019 en Egypte ..le seul match nul de l’Algérie mais perdu aux tirs aux buts …
    Et ce fameux match du 16 novembre …imaginons l’inverse de la situation..vous pensez que les Camerounais auraient perdu ce match ? Nous savons bien que non …
    L’ivoirien n’a pas de grinta…n’a pas suffisamment de hargne pour remporter ce genre de match …entraîneur médiocre Beaumelle ? C’est plus qu’évident au vu de ses tâtonnements..au fait son arrière gauche Cornet qui était une mine d’or pour les camers a marqué à burnley où on le fait jouer devant ..chercher l’erreur …
    Il nous faut donc un vrai coach comme erikson ou hallilozic…mais il faut surtout et surtout un préparateur mental …..qui va les transformer en guerriers pas en danseuses aux tutus comme nos joueuses oui je dis bien nos joueuses le sont ….
    On peut perdre un match mais perdre sans avoir mis l’adversaire en danger n’est pas admissible tous sports confondus ….
    Bref qu’on ait des académiciens comme dans le passé ou des mécaniciens comme maintenant…tant que le problème mental ne sera pas réglé on n’ira nulle part ..les camers quand ils doivent nous affronter dans un match à enjeu sont très sereins parce qu’ils savent que quand les temps sont durs et qu’on doit voir les durs on ne voit plus les ivoiriens ….sans jeu de mots …
    Après le travail mental on se penchera sur l’entraîneur …celui ci est manifestement limité…une question simple …que fait encore serey die dans cette équipe ? Experience ?
    Ok on ira donc chercher Maguy Serge Alain à la mairie de Lille et Toure Kouassi Jérôme alias Kakoko que je vois à Marcory…on peut aussi demander à Moh Emmanuel de rechausser les crampons ou bien ?
    Seri michael …sans temps de jeu en club ,sans inspiration, sans grinta,aussi volontaire que ma petite sœur si elle joue au foot …on peut aller où comme ça ?
    Bref que la Fif ait un president et on règlera tout ça …tout le monde reconnaît la valeur actuelle du Sénégal …mais tout comme Paris ne s’est pas fait en un jour autant les lions ont commencé il y a longtemps plus précisément aux Jo 2012 à Londres ….aujourd’hui ils récoltent …aujourd’hui des joueurs refusent les bleus pour aller jouer avec les lions ….regardez les résultats des jeunes ( u17 u20 etc ..) il y a longtemps que nous n’avons plus brillé …or c’est là que tout commence ..les académiciens étaient l’arbre qui cachaient la forêt ….aujourd’hui nous sommes nus et on voit que rien n’a été construit…
    Entraîneur médiocre oui et oui mais pas ça uniquement….
    Mental faible et défaillant
    Structures pérennes inexistantes
    Organisation du football fantomatique….bref beaucoup beaucoup de problèmes pour espérer participer sur un coup de chance au mondial avec une équipe à peine très moyenne …Au boulot …c’est mieux si on veut des résultats dans cinq six ans

Laisser un commentaire