Addis-Abeba/ONU: Guterres interpellé sur le risque de génocide en Éthiopie par plusieurs ONG et personnalités africaines

Un groupe composé de 34 organisations non gouvernementales et de 31 personnalités, a envoyé un message au Secrétaire général des Nations Unies (ONU), Antonio Guterres, pour lui demander de « prendre des mesures urgentes pour empêcher un génocide imminent en Éthiopie».

Le groupe constitué de citoyens africains et d’ONG a énuméré en cinq points urgents ce que les Nations Unies doivent faire immédiatement avant que la calamité ne s’abatte sur l’Afrique.

Il s’agit notamment de travailler avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour dresser des inventaires de tous les centres d’internement en Éthiopie et assurer l’accès, le suivi et la surveillance des conditions qui s’y trouvent par le CICR ; Déployer, sans plus tarder, votre Conseillère spéciale pour la prévention du génocide (SAPG), Mme Alice Nderitu, dans une mission d’évaluation urgente en Éthiopie ; Prendre des mesures en liaison avec les États membres pour convoquer une session extraordinaire du Conseil des droits de l’homme sur l’Éthiopie ; Obtenir une déclaration claire du Conseil de sécurité d’engagement envers la prévention du génocide en Éthiopie et l’autorisation de mesures pour donner suite à cet engagement ; et Fournir un engagement clair du Secrétaire général à assurer la prévention du génocide en Éthiopie.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires