Conférence d’AfricaGis à Abidjan: Un expert de l’Union africaine révèle: « On ne peut plus rien faire sans le géospatial »

AfricaGis, la conférence des experts du géospatial a fermé ses portes ce vendredi sur de bonnes notes. Plusieurs et riches panels ont meublé ces assises depuis le 22 novembre. Ils ont mis en lumière les applications et l’utilité des sciences géospatiales encore méconnues sous nos tropiques. Une méconnaissance qui fait perdre, selon des spécialistes, plusieurs milliards de Fcfa à nos économies.


Rencontré lors de ce grand rendez-vous d’Abidjan, Dr Tidiane Ouattara, expert ivoirien à l’Ua en qualité de responsable du programme spatial africain et coordonnateur de Gms Africa, a bien voulu parler de cette science utile à notre économie.
A propos des enjeux du géospatial voici sa réponse:
« On ne peut plus rien faire sans le géospatial. Dites-moi un seul secteur de l’économie, je vous dirai en quoi le géospatial est critique et sans le géospatial ça ne peut se faire. Nous sommes passés d’un monde où l’on décrivait, où l’on voulait savoir à un monde où l’on veut voir. Aujourd’hui tout le monde veut voir. Quand il y a un événement on veut le voir, quand une personne parle on veut la voir, quand il y a une activité on veut savoir où elle se déroule. Quand on sait cela, on est apaisés. Et quand on creuse le sol, on sait beaucoup plus sur l’historique et le géospatial permet de savoir ce qu’il s’est passé il y a 50 voire 60 ans. Et cela nous permet de planifier pour les années à venir. C’est cela la force du géospatial. Aujourd’hui avec le géospatial, on peut savoir ce qu’il se passe en haute mer. Vous savez que les navires viennent et raclent le fond de nos océans puis partent. Grâce au géospatial on peut traquer en temps quasi-réel ces navires. On parle de l’orpaillage clandestin chez nous en Côte d’ivoire. C’est où ? Quelle en est l’ampleur ? C’est le géospatial qui nous donne cette réponse avec précision. (…) L’espace sera donc au cœur de l’économie dans les années à venir ».

Cela dit, Dr Tidiane a invité les africains à prendre leur destin en main dans ce domaine de la science. Pour lui, la science géospatiale a plusieurs applications qui sont utiles aussi bien à la sécurité, à l’agriculture qu’à l’exploitation minière à travers les images satellitaires.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire