Le député Kacou Brou dit KB « envoie le canton Djandji au Rhdp »

Les populations des sous-préfectures de Sanhoukro, d’Ayamé, de Yaou et de Bianouan ont effectué ce basculement au Rhdp lors d’une cérémonie d’hommage et de remerciement au Chef de l’État, le samedi 27 novembre.

Les Djandji fouê d’Ayamé, de Sanhoukro, de Bianouan et de Yaou ont revêtu leurs habits de fête, pour exprimer leur joie de voir une délégation de haut niveau du Rhdp fouler leurs terres. En l’occurrence, le Dr Aka Aouélé, le ministre d’État, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara, le Pr Mariatou Koné, des directeurs de société, des maires et des députés. Tout au long des 60 kilomètres de piste rocailleuse, reliant Aboisso à Sanhoukro, c’est à une véritable démonstration de force que le canton Djandji s’est livré pour marquer son adhésion totale à la politique d’Alassane Ouattara et celle du Premier ministre, Patrick Achi.

L’objectif était de faire en sorte que cette date reste gravée dans la mémoire collective du canton Agni-Sanwi d’Aboisso, selon Kakou Brou, dit KB, député d’Ayamé commune et des sous-préfectures de Yaou et Bianouan, par ailleurs, acteur de ce basculement. C’est pour cela qu’ en organisant cette cérémonie, il a décidé de traduire toute sa reconnaissance au canton Djandji de l’avoir élu député de la nation le samedi 6 mars dernier. Mieux, à travers son élection, c’est une adhésion de sa région au Rhdp.

Le président du Cesec, Dr. Aka Aouélé, la ministre de l’éducation nationale et le ministre d’Etat, ministre de la défense ont effectué le déplacement de Sanhoukro. (PH: Véronique Dadié).

Jadis hostiles au Rhdp, les populations de cette région ont décidé de se rapprocher désormais du parti au pouvoir. En conséquence, hommes, femmes, jeunes sont sortis massivement pour reconnaître, d’une part, les actions de développement du Président de la République, Alassane Ouattara, et, d’autre part, s’inscrire dans la dynamique des actions de paix et de cohésion prônées par le parti au pouvoir. « Cette mobilisation exceptionnelle prouve effectivement que le Djandji a déposé ses valises au Rhdp », a reconnu le délégué départemental 4 du Rhdp, Dr Konaté Séidou.

« Nous voulons le féliciter pour le travail abattu en si peu de temps. C’est le type de modèle que le Rhdp construit pour imposer son label de gouvernance à travers ses hommes et ses femmes qui incarnent les valeurs de paix, d’entente, de cohésion sociale », a reconnu le représentant du vice-président de l’Assemblée nationale, Germain N’Dri, par ailleurs maire de Tiébissou.


Que ce jour historique marque le mariage du Rhdp et du brave peuple Djandji « J’ai bon espoir qu’ensemble, nous bâtirons un Rhdp fort pour les batailles à venir. Je veux pour cela vous demander de faire confiance au Président Alassane Ouattara au travers de ma modeste personne ». C’est en ces termes que KB a invité les populations à rallier le parti au pouvoir. Et d’ajouter : « que ce jour historique marque le mariage du Rhdp et du brave peuple Djandji. ‘‘ Un mariage collé-serré’’ ».

Désormais engagé auprès du Président de la République, le colonel KB n’a pas manqué de saluer les actions de développement du Président de la République.

Revenu d’exil en juin 2016, après cinq ans passés au Ghana, grâce au Président de la République, le colonel Kakou Brou a décidé de lui rendre un vibrant hommage. « Le Djandji est prêt pour lui et est au Kohi avec lui (…). Car, en faisant de moi ce que je suis aujourd’hui, c’est à mes parents qu’il le fait aussi. C’est parce qu’il a voulu que je revienne d’exil, que je suis aujourd’hui député de la nation. C’est pourquoi, par ma voix, tout le Djandji lui dédie cette victoire », a-t-il indiqué. Avant de prier le ministre d’État, ministre de la Défense, son parrain, de transmettre au Président de la République, Alassane Ouattara, l’adhésion totale du Djandji à sa vision nouvelle de la Côte d’Ivoire.

En basculant au Rhdp, l’ancien proche de l’ex-Chef de l’État, Laurent Gbagbo, s’est dit convaincu que « le Président Ouattara est dans les pas du Président Félix Houphouët-Boigny ». Non sans manquer de remercier les différents acteurs de son retour sécurisé en Côte d’Ivoire. À savoir le président du Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec), par ailleurs, président du Conseil régional du Sud-Comoé, Dr Aka Aouélé. Mais aussi le ministre d’État, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara et la ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Pr Mariatou Koné.

Relativement à son retour d’exil, le Pr Mariatou Koné a salué l’engagement de KB aux côtés de la cohésion sociale. « Je ne regrette pas d’avoir fait rentrer les exilés. On ne construit pas la paix dans la belligérance. KB, merci d’avoir compris que l’extrémisme et la radicalisation n’apportent rien. Merci également d’avoir saisi la main tendue du Président de la République, Alassane Ouattara », a-t-elle déclaré.

Envoyé spécial

Par Patrick N’Guessan
Fratmat.info

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire