Au Ghana le budget 2022 rejeté par l’Assemblée nationale

L’Assemblée nationale ghanéen a rejeté le vendredi 26 novembre le budget 2022 présentée au nom de l’Exécutif par le ministre des Finances, Ken Ofori-Atta. Les parlementaires justifient ce rejet par une taxe sur les transactions électroniques, y compris les paiements d’argent mobile.

Après un débrayage des députés de la majorité NPP sur un désaccord avec le président du parlement, le budget 2022 du Ghana a été rejeté. Si les députés de la majorité NPP avaient défendu le budget, ceux du NDC ont prétexté qu’il faut le rejeter pour cause de la taxe de 1,75 % sur toutes les transactions financières électroniques. Le chef de la minorité, Haruna Iddrisu, a soutenu que la taxe annoncée surchargera les ghanéens et sera un frein aux investissements et au développement du secteur privé. Ainsi, pendant que les députés du parti NPP qui devraient voter pour le « OUI » étaient introuvables, ceux de la minorité NDC (opposition), ont procédé au vote et ont rejeté par un NON le budget 2022.

Agence Ecofin

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires