Conakry / Après le Mali, une autre tentative de saisie d’un aéronef de Air Côte-d’Ivoire empêchée par la Guinée

Les Colonels Assimi Goita du Mali et Mamadi Doumbouya de la Guinée montrent qu’ils n’ont aucun intérêt à satisfaire aux tentatives du sulfureux homme d’affaires congolais Oumar Diawara. Échec et mat pour cette nouvelle tentative en Guinée.

Nouvelle tentative en Guinée

Après l’épisode de l’incident de la tentative de saisie conservatoire d’un Airbus A319 de la compagnie Air Côte d’Ivoire à Bamako, il ya une semaine, par l’homme d’affaires Congolo-Malien, Oumar Diawara, ce dernier a une nouvelle fois récidivé en Guinée. Une nouvelle fois, il a tenté de saisir, le lundi 29 novembre dernier, l’Airbus A319 d’Air Côte d’Ivoire en escale à Conakry.

Se basant toujours sur l’arrêt de la cour de justice de la CEDEAO du 22 octobre, que rejette Abidjan et l’ordonnance de saisie y afférent dont-il a bénéficié le 22 novembre, Oumar Diawara a réussi à immobiliser momentanément l’aéronef de la compagnie nationale ivoirienne. Une nouvelle fois encore, sa tentative de saisie ne va pas trop perdurer puisque les autorités aéroportuaires guinéennes vont décider finalement de laisser redécoller l’avion d’Air Côte d’Ivoire après moult tractations.

Il faut dire que, de Bamako à Conakry, la situation politique des deux pays dirigés par des militaires Puschistes qui sont acculés par les instances de la CEDEAO sous le coup des sanctions, a pesé dans la balance. Les Colonels Assimi Goita du Mali et Mamadi Doumbouya de la Guinée n’ont vraisemblablement pas intérêt à aller à la confrontation avec Alassane Ouattara dont le pays est un poids lourd de l’instance sous-régionale, à quelques jours du sommet de la CEDEAO sur la situation deux pays..

Avec FInancialAfrik.com

Comment Conakry a mis en échec une tentative de saisie d’un avion d’Air Côte d’Ivoire

S’appuyant sur une décision de justice de la Cedeao, l’homme d’affaires Oumar Diawara avait obtenu en Guinée l’immobilisation d’un nouvel appareil de la compagnie nationale ivoirienne. Mais les autorités locales l’ont empêché de mener à bien son opération.

Selon les informations de Jeune Afrique, l’homme d’affaires congolo-malien Oumar Diawara a tenté de saisir, le 29 novembre, un Airbus A319 d’Air Côte d’Ivoire lors de son escale à Conakry. Et ce, en vertu d’un arrêt rendu en sa faveur le 22 octobre par la Cour de justice de la Cedeao.

Si la formule exécutoire de cette décision, obtenue auprès de la Cour suprême de Guinée, a bien été produite auprès du représentant de la société de gestion et d’exploitation de l’aéroport de Conakry Gbessia (Sogeac), comme l’atteste un document que nous avons consulté, c’est le lieutenant-colonel Kalidou Diallo, commandant de la gendarmerie des transports aériens, qui a ensuite refusé de retenir l’appareil au sol.

« État d’exception »

(…)

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires