La Fondation Ford et Open Society Initiative for West Africa lancent un nouveau fonds pour mettre fin aux violences sexuelles en Afrique de l’Ouest

Avec un financement de départ de 3,75 millions de dollars, Kasa! espère lever 10 millions de dollars au total pour soutenir les victimes de violences sexuelles et les organisations féministes et de défense des droits des femmes au cours des cinq prochaines années.

LAGOS, Nigéria, Le 3 Décembre 2021 -/African Media Agency(AMA)/- Aujourd’hui, la Fondation Ford et Open Society Initiative for West Africa ont annoncé leur engagement de 3,75 millions de dollars pour lancer Kasa! Ending Sexual Violence in West Africa, une initiative quinquennale audacieuse visant à stimuler l’action et le plaidoyer féministes contre les violences sexuelles en Afrique de l’Ouest. Axée principalement sur le Ghana, le Nigeria et le Sénégal, Kasa! (qui signifie “parler” en langue twi) sera un fonds hébergé par African Women’s Development Fund (AWDF) pour renforcer et soutenir les organisations de défense des droits des femmes afin de sensibiliser aux violences sexuelles en tant que violation des droits humains et de rallier un soutien pour la combattre.

L’’insécurité, la pandémie de COVID-19, l’effondrement économique et les inégalités croissantes ont entraîné une augmentation des violences sexuelles en Afrique de l’Ouest, en particulier à l’encontre des femmes et des filles. La violence est la pandémie fantôme de l’Afrique, avec plus de 30 % des femmes et des filles âgées de 15 à 49 ans ayant subi des violences sexuelles au cours de leur vie, rien qu’au Nigeria. Les violences sexuelles et basées sur le genre (SVBG) sont l’une des violations des droits humains les plus répandues dans le monde et porte atteinte à la santé, à la dignité, à la sécurité et à l’autonomie des femmes et des filles.

Selon les estimations, une femme sur trois dans le monde subira des violences physiques ou sexuelles au cours de sa vie, pourtant ces violences restent tolérées dans de nombreuses sociétés et sont entourées d’une culture du silence.
Le manque de ressources et l’attention limitée accordée à ce fléau par les partenaires de développement et les Etats continuent de miner les progrès, en particulier dans les domaines de la prévention et de la réponse, et ce malgré l’augmentation du taux de violence sexuelle en Afrique de l’Ouest et les efforts des organisations féministes et de défense des droits des femmes pour s’attaquer à ce problème. 

Kasa! fournira des ressources aux organisations féministes et de défense des droits des femmes afin de soutenir, d’intensifier et de mettre en synergie leurs efforts en matière de prévention et de réponse aux violences sexuelles. Les fondations encouragent les autres donateurs à repenser leurs stratégies de financement afin d’apporter un soutien plus exhaustif et coordonné à la programmation de la lutte contre les violences sexuelles pour un passage des politiques à une mise en œuvre, et une allocation de fonds et des indicateurs de progrès explicites. 

“Les féministes de toute l’Afrique de l’Ouest s’élèvent contre les violences sexuelles depuis des décennies”, a déclaré Françoise Moudouthe, Directrice Générale de AWDF. “Kasa!” va honorer et dynamiser leurs voix, et créer de nouvelles synergies pour une action collective.”

Kasa! est doté de 3,5 millions de dollars de la Fondation Ford et de 250 000 dollars de Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) dans le but de réunir un total de 10 millions de dollars au cours des cinq prochaines années. Les fonds soutiendront la programmation et le plaidoyer des féministes et des organisations de défense des droits des femmes afin de prévenir les violences sexuelles dont sont victimes les femmes dans toute l’Afrique de l’Ouest. L’initiative régionale soutiendra les femmes et les filles touchées ou menacées par les violences sexuelles en s’attaquant aux causes profondes de ce fléau.. Grâce à des subventions pluriannuelles, des campagnes de sensibilisation et la collaboration avec divers partenaires, le fonds vise à instaurer des attitudes et des comportements positifs à l’égard de l’intégrité corporelle des femmes, à soutenir les réponses nouvelles et existantes aux situations d’urgence, à apporter un soutien aux survivantes et à leurs familles et à amplifier les voix et les actions des organisations de défense des droits des femmes qui sont l’avant-garde de la lutte contre la violence sexuelle. En outre, le fonds soutiendra le plaidoyer pour que les garçons et les hommes respectent les droits et l’intégrité corporelle des femmes et des filles.


Kasa! est une initiative pluriannuelle ambitieuse qui repose sur le tollé mondial actuel contre les violences sexuelles et s’attaque à la crise généralisée et profondément enracinée des violences sexuelles en Afrique de l’Ouest”, a déclaré Olufunke Baruwa, Responsable des programmes au sein du Bureau Afrique de l’Ouest de la Fondation Ford.

Baruwa ajoute: “Il n’y a pas de plus grande menace pour une femme que la violence. En tant que donateur de premier plan soutenant les efforts visant à mettre fin aux violences basées sur le genre, la Fondation Ford montre une nouvelle fois son engagement à soutenir l’action et le plaidoyer pour contrer les attitudes, les récits et les comportements qui perpétuent les violences sexuelles.” 

Kasa! se concentrera sur une approche à trois volets: prévention, responsabilisation et soutien (y compris les soins post-viol et les services complets de lutte contre les violences sexuelles). Le fonds accordera des subventions principalement à des organisations locales, ainsi qu’à quelques organisations nationales et régionales clés dirigées par des femmes. Parce que la violence sexuelle est une culture, et non un événement, y mettre fin nécessite une approche stratégique et à long terme qui s’attaque à la culture de l’impunité liée au corps des femmes et des filles. Par conséquent, l’objectif de Kasa! est d’accroître la sensibilisation et de mobiliser l’action pour contrer les récits, attitudes et comportements existants qui perpétuent les violences sexuelles.

Selon Mikang Longjan, Coordinatrice de programme chez OSIWA: “Cette initiative est l’occasion de sensibiliser le public à la violence, de stimuler l’action communautaire et de fournir des soins et un soutien aux survivants par le biais de campagnes et de plaidoyers visant des communautés et des institutions entières dans la région subsaharienne. En fin de compte, elle contribue à soutenir les interventions qui protègent les femmes et d’autres groupes historiquement marginalisés et vulnérables.” 

Pour en savoir plus sur Kasa! visitez le site www.awdf.org et suivez la conversation sur les médias sociaux à @awdf01 sur Twitter, African Women’s Development Fund sur Facebook, @the_awdf sur Instagram avec les hashtags: #Kasa #SpeakOutAgainstSexualViolence et #EndSexualViolence.

Contacts Médias 

Nicole Okai

Strategic Communications Officer, Ford Foundation

n.okai@fordfoundation.org

Christopher Ifeanyi-Nwanze

Communications Officer, Open Society Initiative for West Africa

cinwanze@osiwa.org

Lydia Maclean

Communications & Fundraising Specialist, African Women’s Development Fund

Lydia@awdf.org

Distribué par African Media Agency (AMA) pour La Fondation Ford .

À PROPOS DE La FONDATION FORD

La Fondation Ford est un organisme de subvention indépendant et à but non lucratif dont les actifs sont actuellement évalués à 16 milliards de dollars. Depuis plus de 85 ans, elle travaille avec des personnes courageuses sur les lignes de front du changement social dans le monde entier, guidée par sa mission de renforcer les valeurs démocratiques, de réduire la pauvreté et l’injustice, de promouvoir la coopération internationale et de faire progresser les réalisations humaines. Basée à New York, la fondation dispose de bureaux en Amérique latine, en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie. 

À PROPOS DE OPEN SOCIETY INITIATIVE FOR WEST AFRICA (OSIWA) 

Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), créée en 2000, est une organisation d’octroi de subventions et de plaidoyer axée sur l’égalité, la justice, la gouvernance démocratique, les droits humains et la production de connaissances. Elle fait partie du réseau mondial des fondations Open Society réparties dans 37 pays à travers le monde. OSIWA encourage la participation des citoyens à la construction d’une région plus libre, plus dynamique et plus tolérante à l’aide de divers outils tels que les subventions, le plaidoyer, les litiges, la création de partenariats, le dialogue, la communication stratégique, la recherche et l’assistance technique. Nous croyons en l’action des personnes et en la participation des citoyens, qui est la pierre angulaire de la démocratie. OSIWA travaille dans dix pays de la sous-région depuis Dakar (bureau régional), Abuja (bureau national) et Freetown (bureau du fleuve Mano). 

À PROPOS DE AFRICAN WOMEN’S DEVELOPMENT FUND (AWDF) 

Créé en 2000, African Women’s Development Fund (AWDF) est une fondation féministe d’octroi de subventions qui soutient les organisations de femmes locales, nationales et régionales œuvrant pour la promotion et la réalisation des droits des femmes et la reconnaissance du leadership des femmes africaines dans toutes les sphères de la vie. En tant que premier fonds pour les femmes en Afrique, l’AWDF joue un rôle de pionnier dans la construction du mouvement féministe et la philanthropie sur le continent.

Source : African Media Agency (AMA)

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires