Une nouvelle taxe parafiscale sur la publicité « pour mieux aider » les médias en Côte-d’Ivoire

(Agence Ecofin) – Dans beaucoup des pays africains, les médias, notamment ceux du secteur privé, souffrent de l’absence ou de l’insuffisance de soutien des autorités. Lors de la dernière décennie, l’Etat ivoirien a apporté une aide financière estimée à plus de 10 milliards FCFA (17,3 millions USD) aux entreprises de presse privée.

Amadou Coulibaly, ministre ivoirien de la Communication, des Médias et de la Francophonie, a annoncé, lundi 29 décembre, l’instauration d’une taxe parafiscale sur la publicité dans le pays. Cela permettra au gouvernement de venir davantage en aide aux médias. Le ministre a fait cette révélation au Colloque international sur l’aide publique aux médias organisé par le Fonds de soutien et de développement des médias (FSDP) de Côte d’Ivoire.

« Il s’agit essentiellement de percevoir une taxe sur la publicité qui va venir soutenir le développement des médias, il ne s’agit pas d’augmenter, mais de taxer certains éditeurs, notamment internationaux qui ne payaient pas de taxes sur la publicité », a déclaré M. Coulibaly. Il a ajouté qu’il n’était pas normal que « certains médias internationaux qui impactent le marché ivoirien de la consommation ne paient pas de taxe ».


Selon le ministre, la nouvelle taxe parafiscale a été créée par la dernière loi de finances et s’inscrit dans le cadre de l’objectif du gouvernement ivoirien d’augmenter le montant de l’aide publique apportée aux médias privés en particulier et à l’ensemble de l’écosystème des médias en général. Il a également annoncé un projet réglementaire dont l’adoption des textes devrait permettre d’atteindre cet objectif.

Au-delà de la Côte d’Ivoire, M. Coulibaly et les autres participants du Colloque ont examiné différentes stratégies pour une aide publique durable aux médias privés de l’espace CEDEAO. Ainsi, un Réseau des organismes de gestion des financements et aides aux médias de l’espace CEDEAO a été créé à Abidjan, le mardi 30 novembre. Le Burkinabè Ibrahim Mohamed, directeur général du Fonds d’appui à la presse privée du Burkina Faso, a été élu président de l’organisation.

Isaac K. Kassouwi

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires