En visite au port autonome d’Abidjan Cyril Ramaphosa déplore le très peu d’échanges avec les ports sud-africains (0,5%)

Abidjan, le 03 décembre 2021- Accompagné du Premier Ministre ivoirien, Patrick Achi, le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a visité, le vendredi 03 décembre 2021, les installations du Port autonome d’Abidjan (PAA), qui peut accueillir aujourd’hui, à partir du canal de Vridi, des navires de 300m de long et 40m de large, avec 16m de tirant d’eau pour une capacité de chargement de 8 000 conteneurs.

Dans son intervention, le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné, a rappelé que, de 2011 à 2022, la Côte d’Ivoire a investi 2 milliards de dollars, soit plus de 1 000 milliards de FCFA, dans le Port autonome d’Abidjan, afin de le repositionner et d’en faire un hub port en Afrique.

Dans sa présentation du PAA, le directeur général, Yacouba Hien Sié, a révélé que dans le cadre de la coopération portuaire sur le continent africain, l’Afrique du Sud représente le 10e client de la Côte d’Ivoire.

Il a déploré le taux d’échanges encore très faible entre les ports de Côte d’Ivoire et ceux d’Afrique du Sud, actuellement dans l’ordre de 0,5%.

Yacouba Hien Sié a présenté au Président Cyril Ramaphosa les atouts du PAA. L’illustre hôte sud-africain a visité le port de pêche, le canal de Vridi et le débarcadère.

Selon Yacouba Hien Sié, les investissements massifs en faveur du PAA permettent aujourd’hui de disposer d’un port de pêche modernisé pouvant accueillir des navires de tirant d’eau entre 8 et 10 m.  »Les investissements ont coûté 30 milliards de FCFA », a-t-il dit.

Avec l’élargissement du Canal de Vridi inauguré en 2019 pour 137 milliards de FCFA d’investissements, a poursuivi Yacouba Hien Sié, le PAA peut désormais accueillir des navires de 16 m de tirant d’eau (contre 13m avant).

Il est revenu sur d’autres infrastructures du PAA. Notamment le Terminal Roro en cours de construction, qui va coûter 127 milliards et accueillir des navires de 14m de tirant d’eau. Et surtout le second Terminal à conteneurs qui sera mis en exploitation en novembre 2022, va coûter 256 milliard de FCFA. Il sera doté de trois postes à quai et va traiter 1,5 million de conteneurs/an et accueillir des navires de 400m de long avec 16 m de tirant d’eau.

Avec le Terminal céréalier de 59 milliards de FCFA, qui va pouvoir accueillir des navires de 14m de tirant d’eau contre 9,5m actuellement, et le Terminal minéralier de 43 milliards de FCFA d’investissements qui reçoit des navires de 60 000 tonnes de marchandises sur ses trois postes à quai, le PAA se présente aujourd’hui comme une très bonne destination pour l’Afrique du Sud, a déclaré Yacouba Hien Sié.

En 2020, en termes de trafic portuaire, les échanges extérieurs du PAA étaient de 76,61%, ses recettes douanières de 76,45% et le PAA disposait de 50% des unités industrielles dans le pays, a révélé Yacouba Hien Sié.

Cyril Ramaphosa séjourne en Côte d’Ivoire depuis le 1er décembre dans le cadre d’une visite de travail de soixante-douze heures. Il est à la tête d’une forte délégation composée de membres de son gouvernement et d’hommes d’affaires sud-africains.

CICG

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires