Facebook: La haine règne en maître sur les pages en Côte-d’Ivoire (observatoire)

Aucun profil, aucun groupe épinglé cette semaine par l’Observatoire d’Internews Côte d’Ivoire. Sur l’échantillon de 211 espaces observés, c’est seulement sur des pages que des émojis, photos et vidéos à caractère haineux ont été relevés la semaine du 18 au 24 novembre 2021. Une situation inédite depuis le début du monitoring des discours de haine en ligne en septembre 2020.

Scoops sur un membre influent du gouvernement ivoirien, affaire d’un sénateur impliqué dans une escroquerie, rupture d’un couple d’influenceurs… la politique et le people ont animé les discussions sur Facebook cette nouvelle période d’observation. Et fait marquant, tous les discours de haine collectés l’ont été uniquement sur des pages dont 4 regroupent à elles seules la quasi-totalité de ces propos haineux. Il s’agit de pages People, de pages à scandales et de pages de cybermilitants.

Autour des discussions monitorées, 74 vidéos, emojis et textes à caractère haineux ont été identifiés. Des chiffres en baisse de -34% par rapport à la semaine d’avant. Toutefois, la catégorie des injures/diffamations ne suit pas cette tendance générale. Elle enregistre même une hausse de 21% quand 7 autres typologies sont complètement absentes. Ce sont, par ordre croissant de gravité, les propos xénophobes/injures identitaires, menaces, délations, justifications/apologie de la haine, attaques contre des communautés et incitations au meurtre/à la révolte.
Pour leur part, les propos sexistes et les injures sexuelles qui avaient littéralement explosé entre le 11 et le 17 novembre 2021 enregistrent la plus forte baisse cette fois (-75%).

L’observation des discours de haine en ligne est une activité du Programme Transition et Inclusion Politiques en Côte d’Ivoire (PTI), financé par USAID et mis en œuvre par le National Democratic Institute (NDI), Internews et une coalition des organisations de la société civile ivoirienne.

Internews

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires