MTN Côte d’Ivoire prépare déjà la 5G (communiqué)

Communiqué

Un an après avoir lancé la 4,5G en Côte d’Ivoire pour répondre efficacement à la demande en débits Internet plus importants, suscitée par la Covid-19, MTN se prépare déjà pour un nouveau saut qualitatif. La société télécoms entrevoit des opportunités dans la transformation numérique des entreprises.

L’opérateur de téléphonie mobile MTN teste déjà la technologie mobile de cinquième génération en Côte d’Ivoire. Jeudi 2 décembre, il a donné aux participants du forum d’investissement entre la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud – qui s’est tenu du 1er au 3 décembre – l’opportunité d’éprouver son savoir-faire. En effet, ils ont pu accéder à une vitesse de connexion data beaucoup plus rapide que la 4G au sein du Sofitel Hotel Ivoire qui abritait l’évènement, transformé en site pilote.

Ebenezer Asante – le vice-président de MTN Group pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, présent à cette rencontre à laquelle a également pris part le président de la République d’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa – a expliqué qu’avec « cette vitesse de croisière sécurisée, le groupe veut aider à propulser l’Afrique ». Il a affirmé que « d’ici 2025, MTN veut être l’opérateur champion sur le continent ».


Les préparatifs de MTN Côte d’Ivoire pour la 5G interviennent un an après son lancement de la 4,5G en décembre 2020. Avec la transformation numérique accélérée qu’a suscitée la pandémie mondiale, le besoin d’une connectivité Internet plus importante – appropriée pour soutenir l’adoption de nouvelles habitudes comme le cloud, l’intelligence artificielle – n’a cessé de croître.

Avec la 5G en Côte d’Ivoire, les populations auront une meilleure expérience pour le streaming, les jeux et vidéos en ligne… La 5G offre également plus d’opportunités d’utilisation pour les entreprises exerçant dans tous les domaines d’activités. La 5G permet de connecter 1 000 fois plus d’objets au km² que la 4G, et offre des débits au moins 10 fois plus rapides que la 4G.

Les discussions entre MTN Côte d’Ivoire, le ministère de l’Economie numérique, des Télécommunications et de l’Innovation, et l’Autorité de régulation des TIC/Télécoms de Côte d’Ivoire (ARTCI) se poursuivent pour définir le spectre à allouer à cette nouvelle technologie. La migration de la 4G pour la 5G se fera progressivement.

Muriel Edjo (Agence Ecofin)

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires