Les cours perturbés dans plusieurs établissements secondaires à travers la Côte-d’Ivoire

Des perturbations de cours à Divo

Des groupes d’élèves des écoles secondaires de la ville de Divo sillonnent, depuis lundi 06 décembre 2021, les différents établissements secondaires publics et privés, pour déloger leurs camarades des salles de classes.

Par groupes, ces élèves se postent devant les établissements, et à coups de sifflets, ils exigent de leurs camarades qu’ils sortent des cours. En cas de résistance, ils utilisent les jets de pierres sur les toits des bâtiments.

Des élèves venus se positionner dans la cour d’une école primaire voisine pour aller déloger ceux du lycée 3
Ce scénario s’est produit lundi 06 décembre, aux environs de 09H00, de même que ce mardi 07 décembre 2021. Depuis le lycée moderne Assamoi, les lycées modernes 1, 2 et 3, jusqu’aux autres grands collèges privés de la ville, des élèves sont allés obliger les enseignants et les proviseurs à laisser leurs élèves rentrer à la maison.

Lundi, les cours ont pu reprendre dans l’après-midi, dans la plupart des établissements scolaires. Pour ce mardi, les élèves ont été invités à revenir l’après-midi suivre les cours.

La perturbation des cours est devenue une pratique dans des écoles secondaires à la veille des vacances scolaires depuis quelques années. La date officielle des congés de Noël 2021 est fixée au vendredi 17 décembre.

(AIP)

jmk/ask

blank

Des jeunes s’attaquent violemment à l’administration du lycée moderne de Sakassou à coup de pierre

Une vue des vitres des fenêtres du bâtiment administratif du lycée moderne de Sakassou qui ont volé en éclat après le passage des vandales
Sakassou, 07 déc 2021 (AIP)- Une horde de jeunes non identifiés ont fait irruption lundi entre 12h et 12h30 pour s’attaquer violemment à coup de pierres et de bâton au bâtiment abritant les services de l’administration du lycée moderne de Sakassou faisant voler en éclat les vitres des fenêtres.


Les membres du personnel administratif et enseignant, encore présents sur les lieux, ont assisté impuissants à ces actes de vandalisme perpétrés par ces jeunes qui ne portaient pas des uniformes scolaires.

Cette descente musclée sur le lycée moderne a été précédée d’une cérémonie de salut aux couleurs à laquelle a pris part le préfet du département de Sakassou, Bonaventure Tiégbé.

Ce dernier en avait profité pour sensibiliser les élèves contre le phénomène des congés anticipés en les exhortant au respect scrupuleux des dates officielles fixées par le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation.

(AIP)

tni/rkk

Les cours perturbés lundi au lycée moderne de Béoumi

Des élèves du lycée moderne de Béoumi dans le désarroi après l’arrêt des cours
Béoumi, 07 déc 2021 (AIP)- Les cours ont été perturbés lundi 06 déc 2021 au lycée moderne de Béoumi par des troubles perpétrés par des élèves non encore identifiés, a constaté l’AIP.

Aux environs de 8h30, ceux-ci ont lancé des projectiles sur les toitures des classes obligeant élèves et enseignants à sortir précipitamment pour se mettre à l’abris.

Les autorités académiques de l’établissement ont fait recours aux forces de l’ordre pour rétablir le calme. Mais les cours n’ont pu reprendre faute d’élèves et d’enseignants qui avaient déjà regagnés leurs domiciles pour ne pas essuyer des jets de pierre.

La directrice régionale de l’éducation nationale et de l’alphabétisation de Bouaké 2 (DRENA-Bouaké 2), Angèle Coffie, informée de la situation, est arrivée sur les lieux aux environs de 11 heures. Elle a eu aussitôt une rencontre avec les chefs de classes et leur a demandé de reprendre les cours ce mardi 07 décembre 2021 pour pouvoir terminer les programmes du premier trimestre.

Ces incidents se sont produits une demie heure à peine après le déroulement d’une cérémonie de salut aux couleurs présidée par le préfet du département de Béoumi, Traoré Imelda. Cette dernière avait saisi cette occasion pour exhorter les élèves au respect scrupuleux des dates des congés scolaires fixées par le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation.

Cette exhortation de l’autorité préfectorale faisait suite à des rumeurs persistantes faisant état de la volonté d’une partie des élèves d’anticiper la date des vacances de Noël.

(AIP)

nyl/rkk

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires