Trafics de bois/Côte-d’Ivoire: Ahmad Lakiss déféré à la MACA

Mis aux arrêts depuis quelques semaines alors qu’il se trouvait au Sofitel hôtel ivoire à Abidjan, l’Ivoirien d’origine libanaise Ahmad Ibrahim Lakiss, issu de la même famille que les Lakiss de Saf-cacao, a été transféré en ce début de semaine à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan, plus connue sous le nom de la Maca,

Accusé de trafic de bois pour plusieurs dizaines de milliards de fcfa, le trentenaire Ahmad Lakiss, était depuis son arrestation détenu à la Direction de la surveillance du territoire (DST) à Abidjan.

Les nombreuses interventions pour sa libération, depuis les milieux d’affaires libano/syrien ou encore au sein même de l’appareil politico-judiciaire de la Côte-d’Ivoire, n’ont aboutir à sa mise en liberté sous caution.

Lakiss qui risque jusqu’à 25 ans de prison, devra donc attendre son procès depuis sa cellule de la Maca. L’homme avait installé un véritable réseau de mafiosi au sein du ministère des eaux et forets. Son arrestation a été suivie de plusieurs autres interpellations parmi les hauts fonctionnaires dudit ministère.

Hervé Coulibaly

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires