Côte-d’Ivoire: Jacqueline Dao Gabala et son époux Dao Mamadou devant la justice? Des contrats sans appels d’offre à la FIF…

Je vous avais promis une suite au pamphlet d’avant-hier sur les 10 mille euros mensuels que percevait la présidente du comité de normalisation de la FIF et tous les efforts qu’elle faisait pour rester en poste au-delà de la fin de son mandat.

Depuis le pamphlet c’est comme si des langues s’étaient finalement déliée. On a reçu des tas de petites anecdotes sur la gestion du comité de normalisation.

Je vous en propose quelques extraits «croustillants » que nous avons pu recouper. Le reste suivra au fur et à mesure que nous serons à mesure de les vérifier. Bonne lecture ! Sylvie Kouamé

[Capital Voyage, Xtramed, Origin 7 ou les contrats sans appels d’offres ni même consultations restreintes de Mme Gabala rattrapée pat une affaire en justice

Xtramed , Origin 7 sont deux agences de relations publiques , de veille et de communication au service du Conor [comité de normalisation de la Fifa]
Les deux agences coûtent 18 millions Fcfa ( 10 millions et 8 millions) par mois au Conor. Elles ont été choisies sans consultation restreinte pour savoir s’il y’avait des offres meilleures.

Et leur efficacité semblent douteuse en dehors de la distribution de quelques petites enveloppes et rétro commissions à l’assistance du Conor débauche à prix d’or. En plus de cela, Capital Voyage a un contrat d’assistance pour les voyages , les billets et l’organisation des séjours , d’événements et d’activités du Conor , comme lors du voyage des Présidents de la Caf et de la Fifa à Abidjan . Tout cela a été fait sans appel d’offres, et coûte beaucoup d’argent à la fif pour des prestations qui n’existaient pas avant.


Les billets d’avion achetés via Capital Voyage de Nadine Blah coûtent le double. Ainsi en Buisness class, le billet fait 4,1 millions Fcfa comprenant l’assistance à l’aéroport. Mais tout cela est excessif, selon plusieurs observateurs. L’on apprend que la Fifa veut voir clair dans cette affaire. Car Mme Gabala retarde l’élection sous l’instigation du ministre Danho pour empêcher une équipe élue et légitime de gérer la Can 2022 au Cameroun. Pourtant même après le 30 décembre 2021, et après l’élection d’un nouveau président, celui-ci pouvait attendre la fin de la Can, pour une passation des charges en février 2022 après cette Can.

Par ailleurs, une affaire concernant Mme Gabala est en instruction au niveau de la justice. Il lui est reproché d’avoir mis à la disposition d’une entreprise de son époux Dao Mamadou, les fonds d’une structure dont elle avait la charge. L’affaire s’est mal passée. Il s’agissait selon la justice d’un détournement d’objet social, ou abus de biens sociaux. L’affaire court toujours.

À côté de cela, il y’a la question du contrat et des conventions avec son assistante Prisca Sahiri, sans oublier le salaire présumé de Monsieur Abbé. Il est à espérer que la normalisatrice en chef du football en Côte d’Ivoire donne des explications sur tous les points.

Affaire à suivre …]

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

3 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Jacqueline Dao Gabala et son époux Dao Mamadou devant la justice? Des contrats sans appels d’offre à la FIF…

  1. ===== IL FAUT SAUVER LA SOLDATE SYLVIE K. ====

    Ainsi donc sur la foi très discutable d’un recueil des contes et légendes racolés, ça et là, et surtout au gré des envies de salir la mission CONOR-FIFA et sa Présidente, SK nous entraîne dans de véritables sables mouvants.

    Dans quel intérêt ? A tout le moins, nous éloigner de l’essentiel ! Une mission de mise aux normes du fonctionnement d’une fédération aux pratiques les moins recommandables ! Une mission avec des obligations de résultats dans un délai serré et qui impose donc des procédures exceptionnelles. Cela est connu de tous les praticiens des missions de ce genre. Sauf de ceux qui n’ont pas eu encore l’honneur d’exercer de telles charges.

    Tous ces éléments ou témoignages à charge y compris des informations de justice à gérer avec la réserve prudentielle qui sied à une affaire pendante, ne viennent ni infirmer ni confondre le travail réalisé par le CONOR. A défaut de nous informer qualitativement sur le bilan de la mission, on nous convié dans un théâtre d’ombres !

    Si l’objet est tant de défendre l’ancienne Fédération et ses pratiques, il conviendrait dès que la FIFA destinataire du rapport final le voudra, de requérir une copie et la diffuser pour que chacun se fasse sa religion. Ensuite de s’autoriser à le démonter point par point.

    On n’a pas vu « SK pamphlétaire » rédiger un mémorandum au temps où disposant d’une génération dorée, la Côte d’Ivoire était incapable comme l’Égypte ou le Cameroun d’aligner victoire sur victoire à la CAN et pourquoi pas à la Coupe du Monde.

    Où était  » SK pamphlétaire » quand un exceptionnel François Zahui après un brillant parcours était remercié comme un va nu pieds ?

    Où était « SK pamphletaire », quand le contrat de LAMOUCHI, coach sans référence sur le continent, était signé ?

    Où se cachait l’âme de pamphlétaire de SK quand la Fédération via ses hommes (SAM E. notamment), tournait en bourricot le très respectable ancien Ministre des Sports Rene DIBY, commis à la tâche de Président du Comité pour l’élection d’un nouveau Président à la FIF ?

    Non ! Nous pouvons pas SK suivre dans ces chemins glissants ! Cela n’est pas nécessaire.

    Sa posture est au demeurant est maladroite pour un journaliste qui dans le devoir a minima doit appliquer la sentence « Audi alteram partem… » (Veuille entendre l’autre partie).

    Il ne suffit pas de faire du TAPE KOULOU pour se prévaloir du qualificatif de professionnel !

    Concentrons nous sur la mission elle même et surtout les très superficiels « à côtés »

  2. Cet article est juste fait pour salir Mme Gabala. Je supporte Dame Gabala … Elle fait un bon boulo á la FIF. .. A-t-elle fixé elle-meme son salaire et ceux de ses associés ???

  3. ===== LEURRES ET LUMIÈRE SUR LA MAISON DE VERRE =====

    Pendant qu’on attendait tous patiemment les rapports des audits diligentés par le CONOR, un activisme sans précédent avait vu le jour pour discréditer la personne de sa Présidente. On a même évoquer pompeusement une série de Pamphlets …

    Pamphlets ou véritables leurres des anciens gestionnaires aux abois ?

    Les leurres (flare en anglais) sont des dispositifs consommables mis en œuvre presque exclusivement par les forces armées à partir de plates-formes mobiles terrestres, aériennes ou navales pour détourner de soi une menace émanant de missiles guidés et la rediriger sur le leurre. (Wikipedia).

    Mais le vieil adage dit « Patience et longueur de temps, font plus que force ni que rage ». C’est bien de La Fontaine dans l’ancien français…

    Voici aujourd’hui diffusé la synthèse du rapport principal commandité par CONOR. Merci à Koaci pour la publication dudit rapport. Que Donatien Kautcha garde cependant pour lui ses commentaires personnels. On sait tous lire. Et ceux qui s’invitent à un tel débat devraient avoir un minimum de capacité à lire un rapport d’audit, à en connaître du métier, des méthodologies, de la déontologie et des réglementations propres à l’IFACI et autres. En faisant du rapport l’élément pour éliminer un candidat, Donatien comme d’autres, mésestiment évidemment la personne de Mme Dao (c’est peut être leur droit), mais font preuves de cécité intellectuelle en sous estimant le contenu fort prévisible de ce rapport. Au fait qui est surpris par ledit rapport quand on a vu toutes les gymnastiques de la FIF pour présenter un rapport financier aux AG régulières ! Gymnastique est un mot bien gentil !

    Bref revenons à notre pamphlétaire de service ! « Trophée de guerre » ou pas, voici la synthèse du premier rapport. On fait quoi ? Vous voulez toutes les pièces justificatives du travail ? Ou tout ça c’est blô !!!

    On a beau être ignorant des Guides IFACI et autres GTAG, on a beau dévaloriser la charte des audits, face à l’énormité des malversations ici présentées, aucune gouvernance ne peut rester les bras croisés ! Le moindre mal est d’abord de remédier à cette situation. Naturellement on pourrait proposer au Cabinet de passer à la phase Assistance et Accompagnement à la mise en œuvre des recommandations de l’audit. Et rédaction des procédures pour les nouveaux organes de gestion internes de la FIF.

    SK, tu vois pourquoi la Normalisation n’est pas une affaire de précipitation calendaire ? On bien tu n’as pas bien compris ?

    L’affaire d’élimination de candidatures de X ou Y pour la future élection n’est pas le point focal du débat. On parle de NORMALISATION d’abord. Naturellement il semble intelligent que ceux qui seront préoccupés à répondre de l’ancienne calamiteuse gestion auront eux fort à faire pour avoir à cœur de s’illustrer à nouveau ici.

    SK, tu vois manifestement que les bruits de casseroles qu’on veut faire entendre avec un surprenant acharnement, ne pourraient jamais étouffer les échos très lointains de la gabegie érigée en règle d’or dans la maison de verre !

    Jusqu’au centime, en Euros ou en F CFA (puisque 7 millions et 6 millions sont équivalents dans la conversion magique de la calculatrice héritée de la FIF), tout ce qui a été detourné des caisses du Football Ivoirien, doit être restitué !

    Naturellement tous ceux qui émargeaient sur la liste de la FIF vivront ce jour comme un véritable VENDREDI NOIR ! En espérant que leurs noms n’aient pas été oubliés sur un bout de papier le jour où les huissiers ont prié l’ancien homme fort de la FIF de libérer les bureaux, suite à la fin de son contrat.

    Le cauchemar ne fait que commencer ! Et ce ne sera pas les gesticulations et activismes opportunistes qui y remedieront.

    Le temps des leurres est derrière nous ! Il fait jour.

Comments are closed.