Côte-d’Ivoire: Les travaux supplémentaires du stade d’Ebimpé coûteront 20 milliards de cfa, le ministre des sports sous le feu des critiques

163 milliards pour la construction. 20 milliards de francs cfa pour des travaux supplémentaires y compris la pelouse d’un autre âge. Deux ans à peine après son inauguration en grande pompe, les Ivoiriens devront encore mettre la main à la poche pour «restaurer» le stade olympique d’Ebimpé. Entre temps, aucune sanction, aucun audit, personne n’est responsable des approximations qui ont conduit à cette nouvelle facture de 20 milliards de fcfa. Et pourtant les Chinois [constructeurs] avaient prévenu avant l’inauguration précipitée du stade pour des visées de campagne électorale pour la présidentielle de 2020. (Liman Serge)

….


Devant le Sénat, le ministre des Sports de la Côte d’Ivoire, Paulin Claude Danho, a validé le financement nécessaire à la rénovation du Stade d’Ebimpé. L’enceinte sportive a été inaugurée il y a un peu plus d’un an et doit subir des travaux pour respecter les normes FIFA. Le montant des travaux est de 20 milliards de francs CFA, une somme qui fait grincer des dents.

«Ce montant obéit au fait que nous avons pris la décision de refaire totalement la pelouse aux normes internationales avec de nouveaux procédés afin d’avoir une pelouse hybride, à la fois synthétique et naturelle. Nous serons donc l’un des rares stades en Afrique à avoir cette disposition de pelouses. En outre, après la pelouse d’autres travaux ont été listés afin d’avoir un stade qui n’aura rien à envier aux grands stades du monde», s’est justifié le ministre des Sports.

Avec sportnewsafrica.com

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

2 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Les travaux supplémentaires du stade d’Ebimpé coûteront 20 milliards de cfa, le ministre des sports sous le feu des critiques

  1. ==== DU SOPHISME PUR ET DUR !!! ====

    «Ce montant obéit au fait que nous avons pris la décision de refaire totalement la pelouse aux normes internationales avec de nouveaux procédés afin d’avoir une pelouse hybride, à la fois synthétique et naturelle. Nous serons donc l’un des rares stades en Afrique à avoir cette disposition de pelouses. En outre, après la pelouse d’autres travaux ont été listés afin d’avoir un stade qui n’aura rien à envier aux grands stades du monde»

    A Cotonou même dans la modeste et sympathique ville de THIÈS, la FIFA autorisé des compétitions sur des pelouses aux normes.

    Concernant le Bénin, la réhabilitation du stade de Cotonou, les travaux qui consistaient à rénover les vestiaires des joueurs, les sièges des spectateurs dans les tribunes, la piste d’athlétisme, le gazon sur l’aire de jeu et autres, ont coûté 13 milliards de francs CFA entièrement financés par la Chine !

    13 milliards pour peut être une pelouse qui ne cherche pas à être comparée à celle de Munich ou Wembley. Mais qui est aux normes !

    Le danger et c’est cela le risque des innovations non maîtrisées, c’est la maintenance !

    Quel sera le coût de maintenance annuel de cette pelouse au système hybride ? Combien de mise aux normes on fera encore si la maintenance ne suit pas ? Cette pelouse n’étant pas livrée par les chinois…

    Un ami ancien de l’ENSTP me racontait cette histoire d’ampoules, reliquat des travaux du Palais des Hôtes de Yakro qu’on a refilé à L’ENSTP. Or les techniciens ne maîtrisaient pas trop la maintenance de toute la chaîne ! Et les problèmes de stock survenaient. A un moment donné, la décision d’enlever toutes ces ampoules, don de la Reine Juliana des Pays Bas…a dû être prise !

    Monsieur Le Ministre avez vous pensé à toutes ces questions à défaut que ….les valeureux sénateurs ne vous interpellent sur ces points ?

  2. 20 milliards de cfa une pelouse ! Peste et choléra ! Je me suis trompé de métier, c’est jardinier que j’aurais dû faire 🙂 🙂 🙂

Comments are closed.