Danho Claude Paulin encore indexé après des suspicions autour d’un appel d’offres restreint sur Ebimpé

Trois entreprises ont soumissionné dans le cadre d’une consultation restreinte relativement aux travaux de mise aux normes du stade d’Ebimpé.
Nos informations font état d’un manque de transparence avec un activisme inquiétant du ministre Danho sur la question.

Selon ces informations, la plus exigeante des trois entreprises a proposé une facture de 29 millards Fcfa, contre 20 milliards Fcfa prévus par l’État de Côte d’Ivoire dans le budget 2022.

Si ce montant est validé, cela fera déjà une dette de 9 milliards Fcfa à combler, avant même les travaux. Le problème c’est que le montant de 20 milliards Fcfa prévu est déjà surévalué, car des experts parlent de 7 milliards Fcfa au maximum pour la mise en conformité. Ils appellent à un appel d’offres ouvert pour aider l’État à faire des économies. Autre problème, l’entreprise qui propose 29 milliards Fcfa change les règles du jeu, en plein dépouillement en faisant un rajout et un complément pour intervenir en groupement, alors que ce n’était pas le cas au départ. Cette entreprise montre ainsi ces limites et jette des doutes sur sa capacité à faire face aux cahiers des charges.


 » En la matière, la procédure doit conduire à annuler l’appel et à le reprendre, mais le ministre des sports ne veut pas entendre parler de cela. Il essaie de faire pression sur les experts du Bnetd.
Les deux autres entreprises qui ont proposé de faire les travaux à 34 milliards Fcfa, veillent aux grains », a appris Connectionivoirienne.

L’inspection d’État, la direction des marchés publics et l’autorité de régulation des marchés publics, sont invitées à regarder de très près cette affaire.

Hervé Coulibaly

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires