Hydrocarbures: La Côte-d’Ivoire s’allie avec ENI pour développer le 1er gisement zéro émission nette d’Afrique

Communiqué de presse

Abidjan, le 14 décembre 2021 – Le Président Alassane Ouattara a reçu en audience, vendredi 10 décembre, le Président Directeur Général du groupe pétrolier ENI, Claudio Descalzi, suite à l’annonce de la découverte d’un important gisement d’hydrocarbures par le groupe au large de la Côte d’Ivoire, en septembre dernier. Cette rencontre a permis la signature de deux protocoles d’accords d’envergure pour développer le premier gisement zéro émission nette du continent.

Découvert au large des côtes du pays et baptisé “Baleine”, ce dernier a un potentiel estimé entre 1,5 et 2 milliards de barils de pétrole brut, et de 1.800 à 2.400 milliards de pieds cubes de gaz associé. La première phase de production commencera en 2023. « Cette découverte permettra d’augmenter significativement la production ivoirienne de pétrole, de fournir une quantité suffisante de gaz au secteur de l’électricité, et d’augmenter les ressources pour le financement des projets de développement » a déclaré, lors d’une conférence de presse à l’issue de l’audience, le Président Alassane Ouattara.

Développer le premier gisement zéro émission nette en Afrique

Grâce à plusieurs initiatives fortes, notamment dans le domaine de la protection des forêts et de la gestion des déchets, la Côte d’Ivoire et ENI souhaitent mettre en œuvre une stratégie d’envergure : neutraliser les émissions nettes de CO2 du gisement « Baleine », une première sur le continent.


La collaboration avec ENI se déclinera autour de plusieurs axes. En premier lieu, la mise en œuvre du projet Natural Climate Solution permettra la compensation des gaz à effet de serre émis par l’exploitation du gisement grâce à l’amélioration et à la conservation de stocks de carbone. Dans cette perspective, ces projets auront pour objet la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts, le renforcement du développement de l’agroforesterie, et la restauration et la protection des écosystèmes de « carbone bleu » telles que les forêts de mangroves.

La collecte et la valorisation de résidus agricoles et agro-industriels seront également un levier important pour neutraliser les émissions liées à l’exploitation du gisement. Grâce à la réutilisation des déchets de cacao et à une collecte plus efficace des huiles de cuisson usagées, ces déchets et résidus pourront être utilisés pour la production de matières premières ou de solutions de carbone naturel.

Renforcer la formation qualifiée

Pour S.E.M. le Président Alassane Ouattara, cette collaboration est une opportunité de soutenir le développement de nouvelles formations, qui permettront aux populations ivoiriennes d’acquérir les savoir-faire spécifiques à l’expertise d’ENI. C’est dans cette perspective qu’un partenariat a été signé entre l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët Boigny, (INPHB) et Eni Corporate University. Celui-ci assurera l’acquisition de nouveaux équipements à l’INPHB, ainsi que la mise en place de nouvelles formations de niveaux ouvriers qualifiés, techniciens et techniciens supérieurs, dans des métiers du pétrole et d’autres métiers connexes.

Contact Presse :

Marc Rognon

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires