District d’Abidjan – La finalisation de l’adressage des rues constitue un élément clé de la compétitivité de notre économie et de la modernité de nos villes (Patrick Achi)

Koumassi, boulevard de l’unité. Le Premier ministre Patrick Achi a pris part, ce jeudi 16 décembre 2021, à la cérémonie de lancement de l’adressage des voies et des portes du District d’Abidjan. Selon lui, cela constitue « une première historique pour notre nation, symbole de sa renaissance sous l’égide du Président de la République, SEM. Alassane Ouattara ». Et d’affirmer qu’Alassane Ouattara est l’incarnation de la marche de la Côte d’Ivoire vers la modernité et le progrès pour l’ensemble des Ivoiriennes et des Ivoiriens. Ci-dessous l’intégralité de son allocution.

FB_IMG_1639689120019
FB_IMG_1639689120019

« Je suis très heureux de participer aujourd’hui, en votre compagnie, à la cérémonie de lancement de l’adressage des voies et des portes du District d’Abidjan ; une première historique pour notre nation, symbole de sa renaissance sous l’égide du Président de la République, SEM. Alassane Ouattara, incarnation de sa marche vers la modernité et le progrès pour l’ensemble des Ivoiriennes et des Ivoiriens.

A cette occasion, je voudrais exprimer mes sincères remerciements aux membres du Gouvernement, au Ministre Gouverneur du District d’Abidjan, au Maire de la commune de Koumassi, aux Députés, aux Maires et à l’ensemble des Autorités, pour leur présence à cette cérémonie qui consacre le début d’une opération capitale, attendue depuis de longues années.

Je salue également la présence de Madame la Représentante de la Banque mondiale pour le soutien déterminant apporté par son Institution à la réalisation de ce projet stratégique.

Permettez-moi enfin de faire une adresse particulière au Ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Monsieur Bruno KONE, cheville ouvrière de ce projet. Je voudrais saluer son engagement absolu à faire de cette ambition historique, une réalité enfin tangible, afin d’améliorer le cadre de vie de nos populations, la fluidité de la vie urbaine et celle tout aussi importante de la vie économique à Abidjan, pour laquelle l’adressage des voies sera un puissant accélérateur.

Mesdames et Messieurs,

Sous l’impulsion du Président de la République et de sa vision 2030 pour la Côte d’Ivoire, notre pays s’est engagé dans une modernisation résolue de ses structures urbaines, avec le développement de nos régions autour de métropoles territoriales puissantes et dynamiques, tout en continuant à faire d’Abidjan une capitale économique contemporaine, performante et rayonnante.

L’s constitue un élément clé du renforcement de la citoyenneté de notre société et de la compétitivité de notre économie. des rues fait partie de ces incontournables de l’écosystème des villes modernes, qui donnent aux habitants, aux visiteurs et aux opérateurs économiques, les informations de base qui facilitent l’ensemble des activités qui les concernent.

Oui, donner des adresses constitue un élément clé du renforcement de la citoyenneté de notre société et de la compétitivité de notre économie.

Qui parmi nous en effet n’a jamais été confronté à un déplacement sans possibilité d’indiquer avec précision la destination ? Qui n’a jamais connu de difficultés à renseigner des adresses de domicile ou d’entreprise dans le cadre d’un processus administratif ?

Ces questions simples montrent à quel point il est important de concrétiser l’adressage des rues, afin de donner à chaque personne vivant dans le District, un référentiel qu’il peut utiliser ici et partout dans le monde.

S’orienter dans la ville, faire connaître son entreprise, bénéficier des services publics essentiels y compris des services de secours… Ce sont là des améliorations si évidentes et précieuses dont nous nous sommes si longtemps passés et bien trop longtemps privés ! Et c’est pour cette même raison que le chemin stratégique que nous inaugurons aujourd’hui à Abidjan sera progressivement déployé dans l’ensemble des grandes aires urbaines du pays : parce que la modernité d’une nation et de ses villes se doit d’être partagée partout, pour tout et par tous.

Le premier ministre Patrick Achi
Le premier ministre Patrick Achi

Mesdames et Messieurs,

A l’heure du numérique, et de cette société d’ouverture, de liberté, de rapidité et d’efficacité qu’il façonne, nous souhaitons que ces informations publiques et stratégiques soient largement partagées avec la population et l’ensemble du secteur privé.

Sans cette large diffusion, l’adressage resterait alors un sujet confidentiel, d’expert et sa portée de transformation, de mieux-vivre et de mieux-être serait inachevée.

C’est la raison pour laquelle, j’ai demandé aux différentes administrations de tout mettre en œuvre pour (i) partager leurs données, (ii) intégrer l’adresse dans leurs procédures et (iii) diffuser largement les fichiers d’adresses avec le secteur privé. L’utilisation du numérique va décupler les impacts de l’opération, stimuler la compétitivité de nos entreprises, confirmer la position d’Abidjan comme hub économique de la sous-région, permettre à nos administrations centrales et locales d’être plus efficaces et d’apporter plus rapidement les services les meilleurs à la population.

Je parle ici des services essentiels, l’eau et l’électricité, mais aussi ceux du cadastre, de la gestion foncière, de l’état civil, de la justice, et bien entendu de la sécurité, des biens comme des personnes.


Je parle aussi de l’organisation des secours, en cas de maladie, d’incendies et de bien d’autres situations qui exigent une présence rapide, efficace et donc géo-localisée des secours.

Mesdames et Messieurs,

Conformément à la volonté affichée du Chef de l’État, Son Excellence le Président Alassane OUATTARA, ce service devra être accessible à tous d’ici 2023 dans toute la ville d’Abidjan, dans un objectif d’équité et de réduction des inégalités.

Je me réjouis également que l’enjeu de la dénomination des voies ait été pris comme un élément clé du succès du projet, de l’adhésion des populations et du rayonnement de notre ville, comme de notre pays.

Oui, ce projet est l’occasion unique de valoriser la richesse de notre patrimoine culturel et historique, naturel ou artistique.

De célébrer aussi les noms et les prénoms des femmes et des hommes qui ont façonné la Terre d’Éburnie et fait l’honneur de notre République, de la marche vers son indépendance à son rayonnement continental et international actuel. Et dont le patronyme, gravé au coin de nos rues, écrit sur les lettres, les colis ou les correspondances, incarnera pour les générations futures ces valeurs humaines, ces comportements exemplaires, ces figures éternelles, à connaître, méditer, suivre et reproduire.

Ce projet complète enfin les autres chantiers ambitieux et structurants en cours dans le grand Abidjan, menés avec le soutien de l’ensemble de nos partenaires, parmi lesquelles la Banque mondiale joue un rôle clé.

En effet, nous avons mobilisé pour conduire ce projet des moyens importants :

des ressources propres et un prêt de 10 milliards de Francs CFA a été souscrit auprès de la Banque mondiale, qui nous permet par ailleurs de financer de grandes infrastructures de transport comme la réalisation de la section 2 de l’autoroute de contournement d’Abidjan entre Anyama et le PK24, et des installations logistiques permettant de décongestionner le trafic logistique lié au Port.

Nous avons par ailleurs engagé la modernisation de notre dispositif de gestion foncière et cadastrale sur le Grand Abidjan, avec la mise en place du SIGFU, pour lequel nous avons mobilisé près de 19 milliards de Francs CFA auprès de la Banque Publique d’Investissement française.

Mesdames et Messieurs,

Abidjan change. Abidjan renaît. Abidjan avance.

A l’instar de la Côte d’Ivoire, en une décennie, grâce au leadership du Président de la République et à l’engagement des Ivoiriennes et des Ivoiriens, nous avons changé d’époque, tourné la page des errements d’hier, décidé d’écrire celle d’un avenir nouveau.

Oui, nous avons fait le choix de l’unité et de la modernité. Du travail et du progrès.

Nous avons fait le choix de transformer, chaque jour, chaque semaine, chaque mois, Abidjan en une véritable capitale économique africaine, une perle des lagunes à nouveau admirée qui fasse la fierté d’un pays et soit le cœur battant d’un sous-continent !

Et si nous voulons un Abidjan rayonnant, nous voulons aussi un Abidjan solidaire, conformément à l’ambition du projet de société du Président de la République.

C’est pour cela que nous sommes en train de restaurer les quartiers précaires, de raccorder tous les quartiers qui connaissaient encore des difficultés d’accès à l’eau et à l’électricité dans le grand Abidjan, pour donner à cette transformation inédite, une dimension de progrès social et humaine toujours plus puissante, qu’il nous faudra porter avec le même engagement dans l’ensemble de nos métropoles régionales, tant l’espoir que nous faisons naître ici doit être partout partagé.

C’est pourquoi, je veux demander à Monsieur le Ministre en charge de l’Urbanisme, dont je connais le sens de la rigueur et de l’engagement, ainsi qu’à tous les acteurs impliqués d’être chaque jour en mission, exigeant et vigilant quant au respect des engagements pris.

Le Chef de l’État, le Gouvernement et les Ivoiriens, attendent que l’opération soit finalisée dans les délais fixés et avec l’ambition la plus haute.

Nous avons mobilisé les meilleurs spécialistes pour nous aider dans cette entreprise. L’étude de faisabilité a été menée avec professionnalisme. L’exécution est portée par une Centrale Nationale d’Adressage que nous avons créée au sein du BNETD et qui est soutenue par le groupement IGN-FI/DEFIS et STRATEGIES/GEOFIT. Nous souhaitons aller vite et démontrer que donner des adresses d’une manière durable est possible et positif pour toute une ville et tout un pays.

C’est vous dire à quel point je suis heureux et honoré de procéder aujourd’hui à la distribution des premiers certificats d’adresse dans la zone test située sur les communes de Koumassi et de Marcory, autour du Boulevard du 7 décembre, qui sera désormais dénommé BOULEVARD DE L’UNITE NATIONALE.

Je salue les premiers récipiendaires de certificats d’adresse, les habitants des deux communes présents à cette cérémonie, qui seront les premiers à voir les avancées de l’opération sur le terrain, mais également dans leur vie quotidienne.

C’est sur ces mots concrets et ces faits clairs d’une Côte d’Ivoire qui avance, d’une Côte qui change, d’une Côte d’Ivoire plus moderne, prospère et solidaire que je déclare lancé, au nom du Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA, le Projet d’adressage d’Abidjan.

Vive Abidjan et Vive la Côte d’Ivoire !

Je vous remercie.

Salif D. Cheick
Fratmat

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires