Entrepreneuriat et leadership en Côte-d’Ivoire: Le parcours plein d’enseignements d’Élodie Yassi

Pour entreprendre, il faut une idée. Mais l’idée n’est pas une fin en soi. Combien de jeunes entrepreneurs ne se sont-ils pas découragés à la première secousse ? Pourtant quand on veut, on peut toujours se donner les moyens de mettre en pratique son idée.

L’exemple d’Élodie Yassi est édifiant à ce sujet. La patronne de Clin d’œil optique est une battante, dévouée qui, à force de vouloir s’est taillée sa part de marché dans le cercle très restreint de l’optique et la lunetterie en Côte d’Ivoire. Elle a aujourd’hui cinq cabinets à son compte, y compris dans le quartier des affaires, le Plateau.
Les choses n’ont pas été si aisées pour la jeune femme qui était au départ salariée d’un cabinet d’optique qu’elle a quitté pour lancer son propre business.

C’est une femme aguerrie par les épreuves qui donne son témoignage afin qu’il serve de guide à ceux qui veulent se lancer dans les affaires.
« Je suis Elodie Yassi, de nationalité ivoirienne, née dans une famille modeste, opticienne de formation et gérante des cabinets Clin d’œil optique.
Avant la création du cabinet Clin d’œil optique en 2014, j’étais salariée dans un cabinet d’optique de la place, de 2008 à 2014, soit 6 ans passés en tant qu’employée… J’avais décidé d’épargner pendant 5 ans, et la 5ème année, de démissionner pour monter ma propre boîte ». Ainsi commence son histoire. Elle qui croyait que tout irait de façon linéaire sera brisée par de dures épreuves entre cambriolages, caprices de la nature et coups de hasard.

À l’origine, elle constitua son capital avec sa propre épargne puis s’envola un jour pour Paris, afin de vivre l’expérience du salon international de la lunetterie et de l’optique. Ce voyage sera véritablement son déclic car elle y noue d’importantes relations d’affaires et apprend à élargir son champ de vision.

Mais sans véritable expérience au départ, elle se trouvera très vite contrariée par des Aléas qu’elle n’avait pas pris en compte dans son plan d’affaires. Si elle a pu s’installer, elle n’avait plus d’argent pour continuer. C’est ici qu’elle devient vendeuse de friperie pour un temps. Finalement des proches voleront à son secours et l’aideront à installer sa première « boutique », à Cocody Riviera Palmeraie.


Les épreuves ne s’arrêtent pas là. A la Riviera Palmeraie où elle s’installe dans un premier temps, son cabinet sera visité une nuit par des malfrats qui le vident jusqu’à la petite aiguille. Tout est emporté de sorte qu’elle n’ait même plus de moyens ni d’outils de production. C’est comme si la vie s’était arrêtée pour la jeune femme qui ne rechigne pas pour autant.

« Les activités ont commencé, Clin d’œil optique Palmeraie est née, on faisait notre petit bout de chemin jusqu’au mois de novembre 2015.

En moins d’un an, Clin d’œil optique Yopougon ouvrait ses portes. Cela dit, les obstacles n’étaient toujours pas franchis. Au contraire !
En avril 2016, Clin d’œil optique Palmeraie est cambriolé.
Je dis bien cambriolé. Ils ont tout emporté ! », relate-t-elle.

Mais elle se donne les moyens de se relancer en déménageant dans un autre bâtiment du même quartier. Une fois de plus, le cabinet est cambriolé. Elle n’en est pas ébranlée. Tant s’en faut. Elle parvient même à ouvrir un deuxième cabinet à Yopougon. Entre-temps, celui de palmeraie subira par la suite les conséquences des inondations dans la zone…
Après un voyage à Paris, en France, au salon international de l’optique où elle noue de solides relations d’affaires avec les plus grands exploitants du secteur dans le monde, elle pense extension.

Lui vient alors l’idée de s’installer au Plateau. Ici, alors qu’elle n’a pas fini d’amortir les frais d’installation dans un immeuble, un autre obstacle se présente à elle. Elle doit déménager car l’immeuble va être détruit. Elle s’en remet à Dieu et à force d’y croire, elle obtint un autre siège plus confortable. Et depuis juin 2021, Clin d’oeil optique Plateau continue son chemin.

Face à tant d’écueils dans son cheminement, Elodie Yassi, qui a réussi à faire de son entreprise un lieu de confiance où des produits de qualité sont proposés à une clientèle diverse, peut donner ces conseils de vie utiles à tout entrepreneur :
« . Mettez Dieu au-devant de tout et que rien, ni personne n’ébranle votre foi.
. Ne baissez jamais les bras quoi qu’il arrive.
. Epargnez tant que vous pouvez pour vous sortir de certaines situations.
. Tant que vous n’êtes que locataire, et non propriétaire d’un magasin, préparez- vous à partir un jour ou l’autre, soyez toujours prêt.
. Soyez discret quand vous montez votre business.
Etudiez bien le marché avant de vous installer.
. Demandez les services d’un notaire ou d’un juriste avant de signer un contrat de bail

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires