Ebony 2021 : Journaliste d’une radio de proximité, Bohoussou Kouassi vainqueur

On connaît depuis la nuit du samedi 18 décembre 2021, dans les jardins de l’hôtel président de Yamoussoukro, le meilleur journaliste de Côte d’ivoire de l’année 2021. Bohoussou Kouassi de la radio de proximité Adjamé Fm a été désigné top des tops par le jury présidé par Dr Alfred Dan Moussa, ancien journaliste de Fraternité Matin.

Bohoussou Kouassi succède ainsi à Marcelle Aka de la presse écrite sacrée en 2020. Le sacré lauréat a dédié son prix à Dieu et à sa mère. Le jury a surtout apprécié l’originalité de ses éléments sonores sur des sujets de proximité. Selon Alfred Dan Moussa, en plus de l’appréciation de l’ensemble de la production de chaque postulant (neuf productions dans trois genres journalistiques), il a fallu recourir aux organes de régulation pour savoir si le candidat n’a pas fait l’objet de sanction en violation des règles d’éthique et de déontologie.
Le super Ebony Bohoussou Kouassi a eu les mains chargées. En plus du trophée, il engrange un million de FCFA en espèces, une assurance santé de trois ans à la Pisam et surtout une villa de 43 millions de FCFA. De quoi faire pâlir d’envie de participer.


La désignation de l’Ebony 2021 a été le clou de la cérémonie. Mais avant de nombreux lauréats ont été distingués. Le prix du meilleur journaliste en presse écrite a été décerné à Gora Thomas du journal Le Sport quand Serge Alain Koffi d’Alerteinfo, Bintou Pékélé de Rti 2, enlèvent respectivement les Ebony de la presse numérique et de la télévision. Avant son sacre, Bohoussou Kouassi a remporté l’Ebony Radio.

Plusieurs autres prix ont été remis dans les catégories « promotion des droits de l’homme », « Agro-industrie », « Transport », « Energie « , « Economie », « Sport », « présentateur télé ».

La remise du prix Ebony était le temps fort du week-end des Ebony 2021, un événement majeur de l’Union nationale des journalistes de Côte d’ivoire (Unjci). Cette année encore, grâce aux nombreux partenaires dont certains sont parrains de prix sectoriels, le président Jean Claude Coulibaly et son bureau ont offert une célébration festive qui a réuni près de 500 journalistes. C’était également l’occasion de distinguer à titre honorifique, les anciens présidents de l’Unjci qui ont su céder le flambeau qui brille intensément. Honorat De Yedagne, Amos Béonaho, Mam Camara, Moussa Traoré.
Au fil des ans, l’organisation gagne en maturité et la confiance des partenaires va en se bonifiant.

SD à Yamoussoukro
sdebailly@yahoo.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires