Réconciliation en Côte-d’Ivoire: Ahoua Stallone de retour avec son gala de football

La salle des fêtes de l’hôtel Ivoire a abrité lundi après-midi le lancement du match de gala de la réconciliation nationale. C’est une idée de la Fondation Akralé de l’ancien membre de la galaxie patriotique sous Laurent Gbagbo, Ahoua Stallone.

Pour l’occasion, il a mobilisé de grands noms du football ivoirien et africain venus lui apporter leur soutien dans cette œuvre de construction de la paix. Abdoulaye Traoré, Cyrille Domoraud, Kalou Bonaventure, Zéré Patrice, Lué Ruffin, Zezéto, Oumar Ben Salah, Zoro Marc entre autres, mais aussi Titi Camara de la Guinée et Mark Fish ancien capitaine des Bafana Bafana d’Afrique du sud. Tous étaient là pour dire oui à ce match de gala qui aura lieu le 19 mars 2022, aux dires d’Ahoua Stalone.

Le président de la fondation Akralé et ancien président de Hiré Fc est revenu sur l’historique de son idée en rappelant le premier match de gala de 2007. Dans un contexte de crise armée, un pays divisé, ce match qui a eu lieu au stade Houphouët Boigny avait alors permis de décrisper les rapports tendus entre les deux parties au conflit : les forces nouvelles et le camp Gbagbo. Une coalition des forces nouvelles et des Fds, l’armée loyaliste avait affronté celle des forces étrangères. Il y avait eu du rapprochement, de la détente, de la méfiance brisée.


Et Ahoua Stallone estime qu’en 2021, dans un contexte, non plus de belligérance mais de recherche de la meilleure voie de réconciliation, le football peut encore sauver les meubles.

Pour cela, il dit avoir déjà obtenu le quitus des anciens présidents Gbagbo et Bédié en attendant celui formel du président Alassane Ouattara. Lesquels délivreront d’abord un message de paix qui sera consigné dans un livre d’or. Les voir être ensemble au stade d’Ebimpé le 19 mars 2022, les voir sourire ensemble pour que ce sourire irradie toute la Côte d’ivoire. Voici le rêve caressé par Ahoua Stallone.

Le Sud-africain Mark Fish a émis le vœu de voir les Ivoiriens ensemble pour contribuer au développement de leur pays. Même son de cloche chez la militante des droits de l’homme Pulcherie Gbalet qui soutient l’idée tout en prônant le fair-play, une valeur du football qui doit habiter les hommes politiques.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires facebook

blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire