En Côte-d’Ivoire la polémique sur le traitement réservé aux élèves tenus « responsables des congés anticipés »

blank

Un Internaute dénonce l’effet boomerang d’un reportage télé

Ceux ici en photos ne sont pas des enfants de cœur, ce sont des voyous délogeurs des lycéens et collèges qui ont fait reculer des policiers et des gendarmes, ils n’ont peur de rien, cette “petite formation” proportionnelle à leur âge n’a été qu’un jeu pour eux. Des élèves qui ramassent des gaz lacrymogènes et les renvoient sur les policiers, ce n’est pas verser l’eau sur leur corps ou quelques pompes qui lui feront quelque chose.

“leur formation” a été faite par les professionnels militaires qui leur donnaient des exercices en fonction de leur âge, ils sont tous mineurs, ces voyous n’ont pas souffert du tout. Si tant est qu’on voulait leur donner une leçon comme nos parents nous chicotaient, aucune vidéo ni image ne devrait fuiter de “cette formation”.

blank

blank

Mais nous avons vu un dispositif de reportage bien huilé digne d’un reportage télé. Voilà que ces élèves voyous passent aujourd’hui en boucle sur les réseaux sociaux et à la rentrée ils seront des stars. En pâques d’autres élèves voyous voudront les imiter et aller aussi en formation et être reconnus à l’école.

C’est l’effet boomerang de ces fuites de vidéos et images.

Je me pose finalement la question, à quoi servent nos conseils de discipline dans les écoles, nous qui avions peur à notre époque de passer devant cette instance. En tant que délégué des classes en 1ère A au collège les Phalènes de Yopougon, j’ai assisté au conseil de discipline où j’ai entendu des renvois d’élèves pour leur indiscipline et dont certains étaient sauvés que grâce à leurs bonnes notes.

En tant que parent d’élèves, l’idéal aurait été que ces élèves voyous passassent en conseil de discipline et non faire d’eux des’ stars et experts en délogement .

Baltazar Touvoly
Afriksoir.net

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

8 commentaires sur “En Côte-d’Ivoire la polémique sur le traitement réservé aux élèves tenus « responsables des congés anticipés »

  1. ===== JOYEUX NOEL =======

    A mon très cher ami,

    Par le décret N° 2014-12  du 14 Janvier 2014 portant inscription au tableau d’avancement d’Officiers d’active des Forces républicaines de Côte d’Ivoire  pour l’année  2014  et  promotion au titre des 1er, 2e ,3e et 4e  trimestres, tubes devenu depuis quelques années Colonel plein !!!

    Quel beau parcours ! Mais que de souvenirs en chemin…

    Mon Colonel mais oû et quand cette vocation pour l’armée est elle née ?

    J’incline à croire qu’elle a germé dans la nuit lors de nos premières jours d’internement à Akouedo. Nous étions en 1982 ou 1983 je ne puis préciser exactement aujourd’hui !

    Nous y étions pour fait de grèves sur le campus suite à l’affaire de la supposée arrestation de Gbagbo !

    Et nous y avions subi les mesures disciplinaires de rigueur, dans le pays bien clément du Président Félix Houphouët-Boigny …

    Quelques soirs où les officiers étaient de « bonne humeur », des contacts apaisés s’établissaient et au cours des échanges nous découvrions des pans de la vie sous les drapeaux qui étaient attirants.

    Ainsi la licence en poche, le brillant étudiant que tu étais, sautera sur la première occasion pour intégrer l’EFA.

    La destinée est curieuse voire mystérieuse. Aurais tu choisi cette voie sans ce contact involontaire dans les conditions qui furent les nôtres ? Certains de nos voisins de table sont devenus professeurs d’universités de par le monde, d’autres ministres dans leurs pays respectifs, sinon tout simplement de hauts cadres dans l’administration nationale ! Toi tu as été fidèle à l’armée !

    En jetant un coup d’œil à ton parcours, je puis croire que des vocations pour LA PATRIE, naîtront chez certains de ces enfants, devenus malgré eux les enjeux d’un débat !

    Joyeux Noël mon Colonel !

  2. ====== CURIEUSE COTE D’IVOIRE ====

    Ils sont de véritables Y-VOIENT-RIEN !

    Qu’ils soient internautes anonymes ou même député de l’opposition !!!

    Nous étions donc dans ce pays quand les manifestations pour congés anticipés ont commencé et sont devenus pratiques tolérées. Après la belle époque des bôrôs d’enjaillemrnt ! De l’impuissance on a petit à petit commencé tous à culpabiliser. Face à un neutralisme coupable voire generationnellement irresponsable !

    Puis est venue l’ère Marietou des grandes réformes de l’éducation avec en toile de fond des Etats Généraux pour rebâtir tout le système éducatif bien en lambeaux. L’état des lieux du reste est accepté de tous les camps !

    Pouvons nous tolérer un coup de canif dans l’armature qui n’est pas encore construite en laissant des pratiques décriées par tous perdurer ?

    Voici pourquoi il faut saluer la belle mobilisation de toutes les composantes de l’éducation et de l’administration pour endiguer le fléau. Honneur à nos policiers et gendarmes qui ont apporté tout leur poids pour faire barrage à la gangrène !

    La passe a été faite aux « gens de Bimbresso » pour apporter leur petite contribution en vue de la promotion d’une jeunesse respectueuse de l’Etat et porteuse des valeurs de civisme.

    Et voici nos loups royaux qui sortent du bois pour décrire la méthode !

    Nous tous on le sait !

    On n’a pas besoin d’être un psychologue avisé comme mon ami K. Opadou spécialiste de l’enfant délinquant pour penser que ce court séjour a des limites !

    Mais on n’a pas tiré à bout portant sur des enfants qui lapidaient des policiers et des enseignants !

    On leur donne une « SECONDE CHANCE » de revenir dans la société sans y être exclu définitivement !

    Nous devons faire entendre à ces enfants KE MEME MESSAGE.

    ETRE DEPUTE DE L’OPPOSITION par heritage veut dire aussi que vous assumez en partie une histoire héritée collectivement. Que vous soyez psychologue de l’enfant c’est bien mais on ne vous a jamais entendu quand les congés anticipés perturbaient le cycle régulier de l’école en Côte-d’Ivoire ! Ni proposé pour les élèves de Yopougon une plate-forme de solutions adaptées à la situation.

    Personne n’interdit une initiative privée d’accompagnement psychologique du Colonel zatayi et compagnie à ses propres frais ! Au pire, la nation vous le revaudra…

  3. Et sans surprise, on voit le petit peuple jubiler ! Sans réaliser qu’il s’agit d’une dérive fasciste grave : on indexe un groupe, on le stigmatise, on le livre à la vindicte populaire, et on réprime au grand bonheur de l’opinion toute heureuse que les « mécréants » subissent la rigueur de de la répression. La question essentielle sur cette formation militaire aux fins de « diézer comme il se doit » les gosses : QUEL EST LE CADRE JURIDIQUE qui encadre cette initiative, qu’on pourrait limite qualifier d’épidermique ?

    J’ai été témoin il y a quelques années d’une grosse gifle administrée à un piéton qui traversait hors du passage clouté devant Cap Sud, par un cargo militaire qui avant ralenti à son niveau pour administrer la « correction » à l’indélicat. Au nom de quoi ???? C’est inscrit où dans la loi, qu’on doit gifler des piétons qui traversent au mauvais endroit ? Aujourd’hui, ce sont des mauvais potaches qu’on envoie en camp de redressement, demain ce seront des syndicalistes jugés trop remuants et ensuite des opposants empêcheurs de gouverner en rond et pour finir, le citoyen lambda au gré de l’humeur d’un homme en tenue ou d’un dirigeant zélé. L’Etat de droit auquel nous aspirons (je l’espère, tous) est normalement adossé à la loi et à son respect scrupuleux. Attention, parce que les réflexes fascisants naissent de cette façon cavalière de faire, et de décider arbitrairement de sanctions à la tête du client. Sous les vivats de ceux pour qui l’enfer, c’est forcément les autres.

  4. OSCN qui en a entendu parlé ?
    Je peux comprendre qu’un individu lambda ne sache ce que sait mais pour un honorable député c’est une honte et un déshonneur pour notre chambre parlementaire.
    L’O.S.C.N signifie l’Office du Service Civique National créé par décret numéro 2016-1106 du 7 décembre 2016.
    Ce décret détermine les attributions, l’organisation et le fonctionnement de cet Office en vue de résoudre la problématique de l’incivisme, notamment celui des jeunes.
    À chacun sa lorgnette !!

  5. L’OSCN dispose de 4 centres opérationnels et déjà plus de 1000 jeunes formés contre l’indiscipline, l’incivisme et éduqués à la citoyenneté afin d’en faire des ivoiriens nouveaux.
    À chacun sa lorgnette !!

  6. >Office du Service Civique National créé par décret numéro 2016-1106 du 7 décembre 2016.

    Excellente initiative, que la création de cet office. Je suis en revanche curieux de voir dans son fonctionnement et ses attributions, le texte qui donne le droit d’y accueillir de force des pensionnaires, même « à l’insu de leur propre gré » 🙂 pour parler comme Richard Virenque pastiché les Guignols. Pahe sinon, demain la ménagère d’Abobo qui déverse l’eau de lessive ou de vaisselle sur la toute, hop en camp de redressement ! Le chauffeur de Warren qui fait une queue poisson sur le Latrille, zou en camp de redressement. Et ainsi de suite. Ça a payé au Ghana sous Rawlings, cette façon cavalière de procéder. Mais on sait tous que c’était un régime putschiste, sous état d’exception !

  7. face à la brutalité des demandeurs de congés anticipés qui ont pourchassé les gendarmes et policiers, caillassé leurs véhicules et autres services, molesté leurs propres éducateurs, il faut saluer au passage le professionnalisme et le sang froid des hommes en armes. mais dites, quelqu’un sur ce forum, très soucieux du droit aurait été et j’en suis certain le premier à jeter la pierre aux forces de l’ordre si un de leur élément avait fait usage de son arme et évoqué la légitime défense. décidément il faudrait appliquer la loi seulement quand sa arrange certains.

  8. En RCI, ce qui est vraiment intéressant, c’est qu’on se connait tous en détail.
    1) Sous le pouvoir PDCI: on a plusieurs fois arrêté et jeté en prison des opposants et des étudiants, sans que les patentés négateurs des évidences ne s’en indignent. Pire, un ministre s’est permis de baisser la culotte d’un directeur de publication et l’a fait chicotter comme un gamin. Cela est-il écrit dans un texte de loi?

    2) Sous Gbabgbo: des magistrats font une révendication, on leur envoie les miliciens dits jeunes patriotes. L’opposition veut organiser une marche, les jeunes patriotes posent des pièges dans les différents quartiers et passent à l’attaquent, in situ.
    Au Campus, la Fesci machettait, tuait sans vergogne. Des corps ont été retrouvés entre le campus et le CHU en 2012.
    Ces agissements étaient -t-ils adossés à un texte de loi?

    3) Sous mon Prado: des enfants caillassent et saccagent des commissariats sous le regard approbateur des « djinahourous » de la politique Ivoirienne. Des centres de service civique ont été créés pour accueillir ces jeunes délinquants. Rien que cà, et les adultes commanditaires de ces jeunes délinquants sortent de leur laboratoire, pour venir raconter des inepties. Moi, je dis MERCI à ADO à son gouvernement et aux FDS pour avoir su déjouer le piège à eux tendu.
    Un seul coup de feu et les adultes délinquants auraient chanté tout le temps que le régime de mon Prado est un régime assassin.

    Si cela ne tenait qu’à moi, ces jeunes seraient resté à Bimbresso pour études et service civique pendant une année scolaire.

Comments are closed.