PDCI: Pourquoi Guikahué s’est-il rendu sur la tombe de Zadi Kessy à Yacolidabouo

Le Vice-président, chef du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA, Pr Maurice Kakou Guikahué, est arrivé dans la région de la Nawa, ce dimanche 26 décembre 2021, pour une tournée de sensibilisation à la réconciliation nation et la paix dont le dialogue politique est en cours en Côte d’Ivoire.

Pour réussir sa mission, il est allé s’incliner sur la tombe de Marcel Zadi Kessy, son « père » spirituel, qui repose à Yacolidabouo, son village natal, depuis fin janvier 2021, dans le département de Soubré, région de la Nawa.

A Yacolidabouo, la délégation conduite par le N°2 du PDCI-RDA a été accueillie par le chef du canton Dakua, Tchiffy Sérébo Ika, et la notabilité cantonale. Ladite délégation était composée entre autres de Séri Bi N’guessan Privat, Sénateur, vice-président et vice-coordonnateur de l’Inspection du PDCI-RDA ; Yao Koffi Jean-Paul, député, vice-président de l’Assemblée nation et vice-président du PDCI-RDA ; Dibahi Dodo Amedée, député et délégué PDCI d’Issia ; Brou Chantal, députée suppléante et déléguée de Cocody et Dr Serges Koffi, membre du Bureau politique et délégué de Cocody 6.

Des échanges de nouvelles, nous apprendrons les objets de la visite. «C’est la fin d’année, je suis venu saluer me parents que vous êtes et prendre de vos nouvelles avant de vous souhaiter la bonne année 2022», a dit Maurice Kakou Guikahué avant d’ajouter que «le président Bédié m’a envoyé en mission dans la Nawa et la région de San Pedro pour parler aux Ivoiriens en général et aux militants du PDCI en particulier. Je ferai donc des séances de travail avec le personnel politique de mon parti. Donc, je suis venu m’incliner sur la tombe de mon grand frère Kessy pour que son esprit m’accompagne dans cette mission.»

Les chefs, heureux de la démarche de leur « fils », ont procédé à une petite cérémonie de purification avec un coq blanc parce que leur fils a fait la prison, salué la démarche, prodigué des conseils et fait bénédictions à la délégation qui, ensuite, est allée s’incliner sur la tombe de celui dont une zone de 7 régions porte le nom : Zone PDCI Zadi.


Gilles Richard OMAEL, envoyé spécial dans la Nawa

blank

blank

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires