L’aveu de Cissé Bacongo: On empêche Blé Goudé de rentrer en Côte-d’Ivoire pour des raisons politiques, la CPI interpellée

Officiellement, l’ancien codétenu de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé est dans l’attente de son passeport ivoirien [ordinaire] pour des raisons administratives. Une procédure qui dure maintenant plus de 12 mois alors qu’elle prend moins de 3 mois en temps normal.

Le ministre Cissé Bacongo par sa sortie hier sur la chaîne Life TV, a avoué que le « retard » sur le passeport de Blé Goudé, n’a rien d’administratif mais qu’il plutôt politique.

Bacongo est-il l’État de Côte-d’Ivoire ? Apparemment, pour le maire de la commune de Koumassi, abonné au déguerpissement de ses propres administrés, l’État souverain de Côte-d’Ivoire et son parti le RHDP, ne font que un.

Trias politica ou pas en Côte-d’Ivoire ?

Écoutons le ministre Bacongo sur Life TV 28 décembre 2021 :
« On ne peut pas laisser Charles Blé Goudé arriver quand on sait que les gens avec qui il a eu des mauvaises intentions sont là. On ne sait jamais d’où le coup peut venir ! »

Tollé à La Haye 


Comment va réagir la Cour Pénale Internationale à cet aveu ? Elle, qui est obligée de négocier avec l’État néerlandais pour garder sur son sol un non-résident, acquitté par la Cour Pénale Internationale après près de 6 années de détention. En effet, pendant que la Côte-d’Ivoire refuse à l’ancien ministre de Laurent Gbagbo son retour dans son propre pays, l’ex détenu, président d’un parti politique ivoirien [le Cojep, Congrès Panafricain pour la Justice et l’Égalité des Peuples], reste aux frais de la Cour, en attendant un dédommagement éventuel pour les longues années de détention.

Plus d’infos suivront

Adiko Etien avec Sylvie Kouamé

blank

Commentaires facebook

blank

Publié par La Rédaction

1 commentaire sur “L’aveu de Cissé Bacongo: On empêche Blé Goudé de rentrer en Côte-d’Ivoire pour des raisons politiques, la CPI interpellée

Laisser un commentaire