Mini désaveu de la FiFA après la colère de Ouattara: Dao Gabala obtient trois mois supplémentaires contre six demandés, Danho en sursis

Quand Connectionivoirienne faisait état de la colère du Président Alassane Ouattara à l’égard de la Fifa, et des retards accusés par la normalisation en Côte d’Ivoire, certains observateurs avaient émis des réserves. Mais voici que la Fifa donne trois mois au Comité de normalisation, alors que Mme Gabala et son équipe avaient demandé six mois.

Trois mois obtenus au lieu de six mois. Le comité de normalisation est sous pression. Il a déjà les avis des AG. N’eut été la Can 2021 au Cameroun, Mme Gabala serait partie fin janvier 2021, se faire voir ailleurs.

La vérité est qu’elle voulait encore ruser et traîner jusqu’à juin 2022, tout en présentant un programme d’élection à fin mars 2022. Mais au-delà de juin 2022, son rêve est de traîner jusqu’à la Can 2023 avec la complicité du ministre des sports Danho.


La Fifa a dit non à cette manœuvre, car elle ne veut pas fâcher davantage les autorités ivoiriennes, dont l’impatience est réelle et avérée, telle que déjà révélé en exclusivité par Connectionivoirienne.
En effet le chef de l’État avait demandé au premier ministre de faire prendre les dispositions pour mettre fin à cette normalisation dans les meilleurs délais. Suite à cela, le Premier ministre avait instruit le ministre des sports qui avait joint la Fifa en urgence.

Malgré tout, Danho Paulin continue lui aussi des manœuvres.

Cependant cette fois-ci, il est en mode profil bas, car il attend le jeudi 6 janvier 2022, après le conseil des ministres du 5 janvier 2022, pour connaître son sort exact et savoir s’il peut partir au Cameroun sans surprise. Danho Paulin est ministre des sports depuis bientôt 5 ans, alors que le rythme d’avancement des travaux de la Can n’est pas rassurant. L’homme s’est illustré par des palabres, de manière intempestive.
Il a même causé un petit incident diplomatique entre la Côte-d’Ivoire et Chine, concernant la livraison «hors norme» du stade olympique d’Ebimpé offert par les Chinois.

Le Chef de l’État et le Premier ministre veulent donner un signal fort, avec un schéma surprise pour mettre fin à la cacophonie !

Sylvie Kouamé

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires