Bimbresso/Congés anticipés: Devant la pression de l’opinion le gouvernement remet les élèves à leurs familles

Sortie officielle des élèves soumis à des activités de resocialisation, à Bimbresso

Les élèves qui ont commis des actes de violences dans le cadre des « congés anticipés » et internés dans le centre civique de Bimbresso pourront reprendre les cours ce lundi 3 janvier 2022

Le Conseil national des droits (Cndh) de l’homme y veille. « Au cours de deux semaines de formation au civisme, le Cndh a veillé à ce que les droits de ces enfants soient respectés.

L’un de ses droits étant de retourner à l’école, c’était pour moi l’occasion de me rassurer qu’ils retrouvent les salles de classes dès ce lundi 3 janvier », a posté sur sa page Facebook, la présidente du Cndh, Mme Namizata Sangaré. Et ce, à l’occasion de la sortie, ce dimanche 2 janvier 2022, du Centre de service civique de Bimbresso. « Nous encourageons ainsi le gouvernement à traiter en profondeur la question de l’éducation nationale et invitons les parents à plus d’implication dans l’éducation de leurs enfants », a soutenu également la présidente du Cndh.


A noter qu’à Bimbresso, ces pensionnaires étaient au nombre de 70 interpellés et transférés dont 67 garçons, 03 filles et 02 non scolarisés. Ils ont été soumis à des activités de resocialisation et de discipline. Il s’agit entre autres de l’entretien de leur milieu de vie, le ménage, les rangements. Ces pensionnaires ont suivi également des enseignements sur la citoyenneté, le civisme, le développement de l’empathie et l’appropriation des valeurs républicaines.

Dans un communiqué en date du 29 décembre 2021, le Conseil national des Droits de l’homme (Cndh) a noté que son équipe n’a relevé aucun traitement susceptible d’être jugé inhumain ou dégradant, ni aucun acte ou signe de maltraitance sur les élèves responsables de troubles dans des établissements scolaires, en séjour disciplinaire au Centre du Service civique de Bimbresso.

Avec Fratmat

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires