Mairie d’Abobo: Les explications de Kandia Camara après « l’interdiction » du concert de Tiken Jah

La mairie apporte des éclaircissements à la volonté de l’artiste d’annuler son spectacle

Communique de la mairie d’Abodo

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, l’artiste Tiken Jah Fakoly accuse les autorités municipales d’avoir annulé son concert prévue le dimanche 02 janvier 202 à Abobo. À la vérité, il n’en est rien. La Mairie n’a aucun intérêt à s’opposer à la tenue dudit concert. Et ne l’a jamais fait. En réalité, Madame le Maire et la Municipalité, très intéressées aux activités ludiques prévues à l’endroit des jeunes, ont accueilli très favorablement cette activité de la star du reggae.

Cependant, un tel concert ne peut se produire au mépris des mesures initiées par les autorités publiques dans le cadre de la lutte contre le COVID-10 à un moment où nous enregistrons une recrudescence des contaminations.


Il faut rappeler à toutes fins utiles que le Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle et le ministère de la Culture et de la Promotion des Arts et du Spectacle ont produit un communiqué conjoint en date du 30 décembre 2021 qui établit les conditions d’organisation de spectacles en cette période critique.

Conformément aux consignes réitérées dans ce communiqué, la Mairie d’Abobo a proposé au staff de Tiken Jah Fakoly de tenir son concert sur un site où l’on peut installer un dispositif de lavage de mains, de distribution de cache-nez et de tests Covid-19 rapides aux spectateurs. Ces derniers ont opposé un refus catégorique, s’accrochant vaille que vaille à leur volonté d’organiser le concert sur la voie express, comme ils avaient souhaité avant la décision gouvernementale.

Au demeurant, dans un souci d’apaisement et de consensus, les services de la Mairie ont proposé à l’artiste les espaces suivants qui sont mieux indiqués pour abriter un tel rassemblement : le complexe sportif, le terrain d’Akeikoi, le terrain d’Aboboté, le terrain d’Aka Anghui à Pk 18 et celui de la SOGEFHIA.

En tout état de cause, Madame le Maire Kandia Camara réaffirme son attachement au bonheur de ses administrés et rassure les Abobolaises et Abobolais qu’elle veille à leur plein épanouissement dans la sécurité et dans la paix.

Fait à Abobo, le 02 janvier 2022.

Le service Communication de la Mairie

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

1 commentaire sur “Mairie d’Abobo: Les explications de Kandia Camara après « l’interdiction » du concert de Tiken Jah

  1. Dans le livre IPAM de mon aînée (dernière promotion de l’enseignement dit « traditionnel », avant la nôtre, « télévisuel »), j’ai lu et retenu cette histoire cocasse, des 3 paysans : 3 paysans résolus à apprendre à parler français se rendirent en ville au marché.
    – Un enfant, les reconnaissant, cria à sa mère : « maman, ce sont les 3 paysans que nous avons rencontré tout à l’heure ». Il retinrent CE SONT LES 3 PAYSANS ;
    – Puis, une vendeuse à la criée annonçant le prix de sa marchandise bradée : « POUR 5F SEULEMENT ». Phrase que retintent aussi nos 3 paysans ;
    – Plus loin, ils assistent à une altercation, et quelqu’un s’écria « TANT PIS SI TU N’ES PAS CONTENT », phase gravée et imprimée par les 3 paysans.
    Tout heureux de leur nouveau bagage intellectuel et langagier, les paysans entreprirent de rentrer quand ils tombèrent sur une personne agressée (si ma mémoire est bonne) qu’il emmenèrent à l’hôpital. La police vint les interroger :
    – Qui a fait ça à ce pauvre homme ?
    – CE SONT LES 3 PAYSANS !
    – Pourquoi lui avez-vous fait ça ?
    – POUR 5F SEULEMENT !
    – Quoi ? Pour 5F ! Vous n’avez pas honte ?
    – TANT PIS SI TU N’ES PAS CONTENT !

    Merci à Tiken Jah d’avoir réveillé ce très vieux souvenir enfoui dans ma mémoire. Evidemment que le lien est tellement fort entre sa nouvelle attitude de réveillé tardif, qui constate enfin la nature profonde d’un régime qu’il aura servi et soutenu jusqu’au 3ème mandat illégal. Que cherche-t-il aujourd’hui ? La confrontation pour redorer son blason, ou utilise-t-il à mauvais escient des qualificatifs dont il ignore qu’en réalité, ils ne caressent pas le régime qu’il adule ? J’opterais pour cette seconde hypothèse tant l’homme a toujours embrassé des thématiques qui lui volent très au-dessus du bonnet. Comme les 3 paysans. 🙂 🙂 🙂

Comments are closed.