Récurrence des accidents de la route: Des alcootests offerts à l’Oser pour plus de contrôle

Parmi les causes des accidents de la route, le ministère des transports pointe du doigt le facteur humain à 95 %. Et dans ce facteur humain, la consommation de l’alcool par les conducteurs devient de plus en plus préoccupante. Le brasseur de bière Brassivoire se sent interpellé par la question. Le 30 décembre 2021, la société a remis un lot d’alcootests d’une valeur de 7 millions de Fcfa à l’Office de sécurité routière (Oser). Un geste de responsabilité sociétale, selon le donateur qui conseille toujours « la consommation responsable » à ses clients.

En recevant le don, le directeur général de l’Oser n’a pas caché sa satisfaction devant l’opportunité du geste du brasseur ivoirien. « C’est un acte citoyen qui vient renforcer les capacités de lutte contre le phénomène de l’insécurité routière. Faire en sorte que l’Oser soit doté d’alcootests qui permettent de mieux contrôler la consommation d’alcool au volant. Ainsi les forces de l’ordre sur le terrain en ce moment, pourront plus aisément écarter de nos routes tout automobiliste ayant consommé de l’alcool, conformément à la réglementation en vigueur », a apprécié Baffah Koné, Dg de l’Oser.


« il est du devoir de Brassivoire de contribuer à préserver des vies et d’éviter au maximum que nos routes deviennent meurtrières. Plus particulièrement, en tant que brasseur, nous devons œuvrer pour la consommation responsable et modérée des boissons alcoolisées, afin d’éviter que l’alcool soit l’une des causes des accidents de la route », a fait entendre pour sa part Bintou Appiah, directrice des affaires juridiques et institutionnelles représentant le Dg de Brassivoire, Laurent Théodore.

Les alcootests sont autorisés par la législation ivoirienne en vue de contenir la consommation d’alcool par les conducteurs. Il est d’usage très simple. Il suffit de souffler à travers un orifice et l’appareil détecte la présence ou non d’alcool dans le corps du sujet testé.

Après une accalmie, les accidents meurtriers ont repris de plus belle entre novembre et décembre 2021. L’un des plus meurtriers en date est celui survenu entre Gagnoa et Soubré à la veille de Noël. Il a fait officiellement 7 morts. Le don de Brassivoire vient donc à point nommé dans la dynamique de lutte contre les accidents de la circulation.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires