CAN 2021: Appel à l’union autour des Éléphants

Avant le départ de la délégation ivoirienne pour la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2021, au Cameroun, le ministre Claude Danho Paulin a reçu les différentes entités qui sont parties prenantes de l’organisation de cette compétition, venues faire le point de leur mission. A savoir, le Cn-Fif, le Cocan-Ci et le Cnse. C’était le 4 janvier 2022.

« La Fif à l’occasion de la Can 2022 au Cameroun a développé un concept, ‘’tous derrière les Éléphants’’, qui vise à galvaniser toutes les couches sociales de la Côte d’Ivoire car nous pensons que c’est tous derrière les Éléphants que nous pouvons gagner », a indiqué Zito Blaké, représentant le Cn-Fif.

« Le Comité national de soutien aux Éléphants (Cnse) est prêt à les pousser à la victoire. Nous demandons aux Ivoiriens de garder la sérénité et de se mobiliser autour de leur équipe pour porter haut le drapeau du pays », a indiqué Adonis Kouadio, président du Cnse.

« L’équipe nationale de Côte d’Ivoire est une habituée des éditions de la Can. Elle regorge de nombreuses vedettes. De nombreux Africains iront au Cameroun pour découvrir ou redécouvrir les joueurs ivoiriens. Mais une équipe, ce sont 11 joueurs sur le terrain, les remplaçants mais c’est surtout le 13è homme et ce 13è homme c’est le peuple de Côte d’Ivoire, c’est chacun de nous. Nos athlètes doivent sentir que toute la Nation est mobilisée derrière eux. Nous irons au Cameroun pour mission d’immersion en vue de la Can 2023. C’est pourquoi nous demandons à toute la Côte d’Ivoire, à partir du premier match des Eléphants jusqu’au dernier, de les pousser pour qu’après 1992 et 1995, nous puissions revenir avec une 3e étoile », a affirmé François Amichia, président du Cocan-Ci.


« La Fif vient de lancer une campagne à laquelle nous adhérons tous. Ce qui fait la force d’une équipe, ce sont ses athlètes mais surtout ses supporters. Le peuple par ses prières, ses bonnes intentions, et son union autour de ses fils et filles, est ce que nous demandons aujourd’hui. Le gouvernement a joué sa partition en donnant les moyens pour la préparation de l’équipe », a indiqué le ministre Danho Paulin.

Selon lui, la Côte d’Ivoire part à cette compétition avec trois objectifs : « Le premier est de faire en sorte que notre pays qui est connu sur la scène internationale, puisse faire le bonheur des Ivoiriens. Nous souhaitons gagner cette compétition, mais nous sommes des sportifs et nous savons que le fair-play est de mise en toute compétition, donc nous pouvons gagner cette coupe mais si par extraordinaire notre chemin devrait s’arrêter, nous devons revenir la tête haute. La deuxième mission est que nous devons aller prendre le flambeau de la Can 2023. Pour toutes ces actions la Côte d’Ivoire entend travailler en symbiose avec le bureau de la Caf qui sera installé très bientôt à Abidjan pour que la Côte d’Ivoire d’ici décembre 2022 soit prête à accueillir la Can 2023. Et la troisième mission, la Côte d’Ivoire va au Cameroun pour gagner la Can ».

C’est pour pourquoi il a invité les Ivoiriens à faire bloc autour des Éléphants. « Nous avons un seul pays, une seule équipe, un seul drapeau. Faisons-en sorte qu’au-delà des divergences que nous pouvons avoir sur le plan politique, ethnique ou religieuse, nous comprenons que ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui peut nous diviser. Ce qui nous rassemble ce sont les Éléphants, le sport, le football et ce qui nous rassemblera demain c’est d’organiser une Can digne pour la jeunesse africaine », a-t-il soutenu.

Info: une correspondance particulière
framat

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires