Le Mali va-t-il fermer son espace aérien aux vols commerciaux en partance ou en provenance des pays de la cedeao ?

Selon nos informations Bamako dans sa stratégie de riposte aux sanctions des pays de la cedeao, envisagerait de fermer son immense espace aérien aux vols commerciaux en partance ou en provenance des pays membres de cette organisation.
Bamako avait déjà annoncé hier le rappel de tous ses ambassadeurs dans les pays de la cedeao ainsi que la fermeture de toutes ses frontières terrestres et aériennes avec ces pays.

Le Mali n’exclut pas aussi de suivre l’exemple de Nouakchott en quittant définitivement de la cedeao. La Mauritanie ne fait plus en effet partie de la cette organisation depuis l’an 2000.


La fermeture éventuelle de l’espace aérien malien obligerait les vols commerciaux en partance ou en provenance de la cedeao à faire des détours de quelques milliers de km par le Niger ou la Mauritanie.

Un vol de Casablanca ou de Paris en direction d’Abidjan serait obligé de passer par la Mauritanie, le Sénégal et la Guinée, impliquant des couts supplémentaires pour les compagnies déjà durement frappées par la pandémie covid-19. Sans oublier les manques à gagner sur les vols lucratifs en direction de Bamako pour une compagnie telle que Air-France.
Pour rappel, les avions militaires français sont interdits depuis quelques mois de survol de l’espace aérien algérien.

Sylvie Kouamé

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires