Culture: «Dire qu’on est docteur donc on doit être enseignant ne me semble pas juste », Professeur Amoa Urbain

A la faveur de la conférence de presse co-animée le mardi 11 janvier
2022 à Cocody, à Abidjan en prélude au premier Salon international sur
l’andragogie (SIA), prévu du 28 au 30 juillet 2022 à Yamoussoukro, le
Professeur Urbain Amoa, président de l’Université Charles-Louis de
Montesquieu s’est prononcé sur le cas des 3000 docteurs non recrutés. «
Être un docteur ne veut pas dire être un pédagogue », a-t-il indiqué.*

Le Pr Urbain Amoa a noté qu’il faut prendre en compte la didactique.
Selon lui, « une chose est d’être ingénieur agronome par exemple, une
autre est d’être praticien ingénieur agronome une autre est d’être
capable d’assurer la didactique de l’essentiel à des compétences
attendues. Sur cette question le formateur en andragogie n’est plus
uniquement le transmetteur de compétences de base. C’est celui qui
psychanalyse l’environnement pour connaitre le besoin de chacun. D’où
l’étape 1 de cette formation qui prend en compte l’évaluation
diagnostique qui permet de pronostiquer ».

Et d’ajouter, « au terme des trois jours de formation du SIA, je dois
être capable. Là, vous comprenez que nos systèmes sont en difficulté.
Car cela suppose qu’on dispose de compétence d’andragogues et de
pédagogues au départ. Mais lorsque je suis nommé dans un ministère et
que je dis monsieur X, vous êtes directeur de la formation n’y a-t-il
pas de compétence de prérequis à attendre ? ».


« Je ne dirai même pas, notre structure comme le FDFP qui est chargé
d’encadrer et d’évaluer ces différents cabinets, à défaut d’avoir des
compétences d’évaluateurs et de prescripteurs en évaluation peut être
faudrait il se référer à un cabinet ayant les compétences pour aller
vers l’évaluation d’autres compétences. Parfois c’est la difficulté
qu’on a. On a la même difficulté à l’université », a fait observer le
président de de l’Université Charles-Louis de Montesquieu.

« Être un docteur ne veut pas dire être un pédagogue en pédagogie
universitaire. On voit actuellement le grand débat sur les docteurs non
recrutés. Mais une chose est d’être docteur, c’est-à-dire, je suis
docteur spécialiste dans une discipline mais je ne suis pas spécialiste
de l’enseignement de la discipline. Il y a un autre pas à franchir.
Nombre d’enseignants arrive à l’université sans avoir acquis de
compétence de pédagogue de pédagogie universitaire. Dire qu’on est
docteur donc on doit être recruté en tant qu’enseignant me semple pas
juste en entrant dans le débat actuel. Mais je n’en dirai pas plus »,
a-t-il tranché.

Rappelons que 3 000 docteurs protestent contre leur non recrutement à la
Fonction publique. « On demande au président de la République de prendre
un décret exceptionnel en vue de recruter les 3 000 docteurs
, soit enseignants, soit chercheurs. Maintenant, nous, on ajoute une troisième catégorie,
c’est-à-dire ceux qui vont travailler dans l’administration ivoirienne
parce que chaque docteur a une spécialité. Il y a des spécialistes en
agriculture, en décentralisation, il y a des institutionnalistes, il y a
des spécialistes sur les questions diplomatiques. Il y a plein de
spécialités », avait dit Dr Olivier Dally, porte-parole du collectif le
5 novembre 2021.

Karina Fofana

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire