« France au revoir » – Des Ivoiriens créent une application pour démasquer les vendeurs de véhicules volés

Une révolution enregistrée dans le secteur d’achat et de vente de véhicules d’occasion, communément appelés en Côte d’Ivoire « France au revoir ».

Il s’agit d’une nouvelle application web dénommée

« Vehistoric », développée en 2021 par des ivoiriens, à usage au plan africain. La structure est basée à Abidjan. Cette application permet de connaître l’historique de votre véhicule.

Elle est fiable pour les achats de véhicules d’occasions .

 » L’application Vehistoric, permet de résoudre un problème existentiel que la plupart des usagers de la route vit, notamment l’information éronnée et falsifiée sur les véhicules usagés que nous conduisons « , a expliqué M. Sionfongo Koné, le Directeur de cette structure. C’etait à l’occasion d’une conférence de presse qu’il a animée, ce jeudi 13 janvier 2022 à la maison de la presse au Plateau, entouré de ses collabrateurs.
M. Sionfongo Koné a longuement expliqué devant la presse les avantages d’une telle application qui à l’en croire ne vient pas pour concurrencer encore moins se substituer aux structures de visite technique de véhicules mais promet plutôt de travailler en synergie avec ces structures existantes et les collectivités locales avec qui il entend tisser des partenariats. Le premier responsable de cette application promet d’aider l’Etat dans l’application de ses décisions, afin d’assainir le milieu d’achat et de vente de véhicules d’occasion.


Par exemple la décision d’importation de véhicules dont l’âge est limitée à 5 ans. En clair, cette application est aussi avantagieuse pour l’Etat que pour les usagers . Elle évite aux acheteurs de véhicules d’être lésés.

 » L’application Vehistoric via sa plateforme offre à tous les acteurs de l’automobile ( acheteurs, vendeurs, autorités en charge du suivi des véhicules, les professionnels de l’automobile, les compagnies d’assurance…) la possibilité de vérifier de façon claire et transparente l’historique des actions, interventions et sinistres sur le véhicule qu’il désire acheter, vendre, inspecter ou assurer à travers un rapport unique  » a poursuivi le conférencier dans ses explications, mais cette expertise n’est pas gratuite, il faut mettre la main à la poche pour bénéfier de cette application.

A. Z

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire