Plusieurs cadres Wês en Côte-d’Ivoire déposent leurs valises à Concorde (Rhdp)

La Caravane de la paix, de cohésion et du développement semble porter ses fruits, pour cause, plusieurs cadres du Guemon choisissent désormais d’adhérer au Rhdp en posant leurs « valises » dans le parti du ministre Alcide Djédjé: le Congrès pour la consolidation de la paix et le développement, membres de la grande famille des Houphouëtistes.
Après le lancement de sa caravane dénommée “caravane de la paix, la cohésion et du développement » dans la région du Guémon et précisément dans la ville de Bangolo le 27 novembre dernier, plusieurs cadres Wês ont décidé ce samedi 22 janvier 2022 de poser leurs valises dans le parti dirigé par le ministre Alcide Djédjé et par ricochet ont publiquement annoncé leur adhésion à la grande famille du Rhdp. La cérémonie d’adhésion a eu pour cadre le siège du parti sis à Abidjan 2 plateaux.

Absent pour des charges gouvernementales, le ministre Alcide Djédjé était représenté à cette cérémonie par le secrétaire général du parti Watchard Kedjebo et le vice-président chargé de la promotion et de la mobilisation, Koné Largaton, qui ont accueilli une très forte délégation des cadres Wês conduite par leur porte-parole M. Dominique Niéhi.
Ce dernier dès l’entame de son propos a dit venir avec ses frères et sœurs au siège de CONCORDE suite au message de paix lancé en novembre dernier par le numéro 2 du parti Watchard Kedjebo lors de son passage dans leur région à l’occasion du lancement de la caravane de paix, de la cohésion et du développement qu’il a initiée à travers le pays.
« Cher aîné Watchard Kedjebo, votre message dans le Guémon devant nos parents a suscité en nous beaucoup d’espoirs et d’espérance et a été un élément déclencheur qui nous conduit aujourd’hui vers vous pour prendre toute notre place dans ce noble combat que vous mené au quotidien » a-t-il dit pour commencer. « Nous sommes venus parce que nous estimons que vous êtes dans la vérité. Le ministre Alcide Djédjé mène le bon combat, il nous invite à faire la politique autrement. Nous sommes venus volontairement pour apprendre cette nouvelle façon de faire la politique afin de faire avancer notre pays. Nous sommes venus apprendre auprès de vous » a-t-il dit pour terminer non sans promettre qu’il prend l’engagement avec les membres de sa délégation à travailler pour l’implantation et le rayonnement du parti. Pour Watchard Kedjebo, la politique est une quête permanente pour le bonheur. « On ne fait pas la politique pour détruire, on ne fait pas la politique pour donner la mort, on fait la politique pour apporter un bien-être à ses semblables ».


Watchard Kedjebo a édifié son auditoire sur les raisons qui ont motivées la création du Congrès pour la consolidation et la paix et le développement(Concorde). Pour lui, Concorde a été créé pour faire la politique autrement, Concorde a été créé sur une interpellation profonde pour mettre fin à la violence en politique.

« Nous allons travailler les mains dans les mains dans la vérité et la franchise. Nous allons travailler pour créer et consolider le climat de paix condition sine qua non à tout développement. Nous devons travailler pour accompagner le président Ouattara dans sa vision de faire de notre pays un pays solidaire dans lequel le vivre-ensemble est une réalité » a-t-il dit avant de promettre à ses hôtes du jour:

« Je vais traduire fidèlement toutes vos attentes au président du parti et je veillerai personnellement à votre intégration au sein du parti parce que je sais que c’est ensemble et en travaillant en synergie et en bonne intelligence que nous gagnerons les batailles à venir ».

Emboîtant le pas au secrétaire général du parti, le vice-président chargé de la promotion et de la mobilisation, Koné Largaton a souhaité la bienvenue aux nouveaux membres de son parti et les a exhortés au travail. « Chers frères et sœurs, vous avez fait le bon choix. C’est un choix qui fait triompher l’objectivité sur l’émotion et les calculs politiciens et mesquins. Vous avez fait le choix du concret sur les illusions. Avec le président Ouattara c’est le concret. Nous devons bâtir une nouvelle nation ivoirienne, une nation une et indivisible, une nation dans laquelle le tribalisme n’aura plus droit de cité. Prenez toute votre place dans le processus enclenché par le chef de l’État dont on ne cessera de dire qu’il est un infatigable bâtisseur » a tenu à préciser celui que les militants appellent affectueusement le Grand cheval de la République aux ailes déployés, Koné Largaton.

Emmanuel de Kouassi Connectionivoirienne dekouassi64@gmail.com

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire