Le président du Niger Mohamed Bazoum ne veut plus dormir au Palais présidentiel après le putsch au Burkina-Faso

Face à la situation au Burkina Faso, le président du Niger Mohamed Bazoum refuserait de dormir au Palais présidentiel.

Le renversement du président du Faso Rock Marc Kaboré par les militaires aurait mis le président du Niger Mohamed Bazoum en alerte.

En effet, selon une source sécuritaire de la présidence du Niger, le président Mohamed Bazoum a délaissé le Palais pour aller passer la nuit à une adresse gardée « secrète » dans une résidence privée.

La situation actuelle au Burkina Faso met tous les chefs d’État (francophones) de la CEDEAO en alerte, a affirmé un haut responsable de l’État nigérien cette nuit.


Tous les pays d’Afrique de l’ouest (francophones comme anglophones) ont connu au moins un coup d’état depuis leurs indépendances respectives, à l’exception du Sénégal. Chez les francophones plus prompts aux putschs, la Côte-d’Ivoire fait figure de pays relativement stable avec un seul coup d’état réussi en (en 1999) sur plusieurs tentatives.

Le Niger a connu des coups d’états très violents par le passé, comme en 1999 avec l’assassinat du colonel Ibrahim Baré Maïnassara. Selon Wikipedia, la dernière tentative est « survenue le 31 mars 2021 à 2h00 heure locale après que des coups de feu aient éclaté dans les rues de Niamey, la capitale, deux jours avant l’investiture du président élu Mohamed Bazoum. Le coup d’État avait été organisé par des éléments au sein de l’armée. Après avoir été déjoué, certains auteurs ont été arrêtés et d’autres sont en fuites. »

Avec presse.ldna.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire