Affi N’guessan sans pitié pour le coup d’État au Burkina après avoir lui-même tenté cela en Côte d’Ivoire

Affi N’guessan sans pitié pour le coup d’État au Burkina après avoir lui-même tenté cela en Côte d’Ivoire

Alors qu’il avait été le porte-parole d’un conseil national de transition (CNT) une forme de prise de pouvoir non constitutionnelle avec le soutien des populations et des forces armées en insurrection, le Président du front populaire ivoirien (FPI) Pascal Affi N’guessan condamne avec fermeté le coup d’État intervenu au Burkina Faso le lundi 23 janvier 2022.

Lire aussi : Mali et Burkina Faso : coups d’État contre la démocratie après des coups d’État pour la démocratie

Au cours du comité central du Fpi le samedi 29 janvier 2022, le Président Pascal Affi N’guessan a été sans ambiguïté dans la condamnation du coup d’État au Burkina Faso. Malgré ses propres tentations passées en faveur d’un renversement insurrectionnel et non constitutionnel du régime en Côte d’Ivoire, Pascal Affi N’guessan est ferme dans la condamnation de ce qui s’est passé à Ouagadougou, et exprime même la solidarité du FPI au président démis Kaboré. Ci-dessous, des extraits relatifs au Burkina Faso.

[ Le Burkina Faso choisit l’aventure ]

Après le Mali et la Guinée, le Burkina Faso à son tour vient de basculer brutalement dans l’aventure. Le lundi 23 janvier 2022, le Président Rock Christian Kaboré a été renversé. Je voudrais, au nom du Front Populaire Ivoirien (FPI) exprimer toute notre compassion à notre Camarade Président et tout notre soutien et notre solidarité au peuple burkinabè.

[ Le coup d’Etat ne saurait se substituer aux alternances dans et par les urnes ]

Pour nous, parce que nous sommes profondément démocrates, quelles que soient les difficultés que traverse un pays, le coup d’État ne saurait se substituer aux alternances dans et par les urnes. La remise en cause délibérée non justifiée par des circonstances prévues par la loi, de l’ordre démocratique, doit toujours être condamnée. Ces différents coups d’État sont la marque d’un échec. Le témoignage en réalité de l’absence de maturité la conscience démocratique, en donnant le sentiment que les alternances démocratiques ne constitueraient pas un idéal absolu, qu’il existerait d’autres solutions, plus efficaces et donc tout aussi légitimes.

Affi N’guessan sans pitié pour le coup d’État au Burkina Faso après avoir tenté cela en Côte d’Ivoire

Affi N’guessan sans pitié pour le coup d’État au Burkina Faso après avoir tenté cela en Côte d’Ivoire

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires