La Ligue africaine des blogueurs et cyber-activistes condamne la prise du pouvoir par les militaires au Burkina-Faso

Suite à des coups de feu dans plusieurs casernes du pays, le dimanche 23 janvier 2022, des militaires réunis autour du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) ont pris le pouvoir au Burkina Faso le lundi 24 janvier 2022 en annonçant à la télévision nationale la suspension de la constitution du pays, la dissolution de l’Assemblée nationale et la fermeture des frontières. Un couvre-feu nocturne a également été imposé. Arrêté par les mutins, le président de la République Roch Marc Christian Kaboré a été ensuite contraint de démissionner.

Une situation confuse qui va à l’encontre de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance (CADEG) qui, en son article 2 et 23, interdit, rejette et condamne tout changement anticonstitutionnel de gouvernement dans tout Etat membre de l’Union africaine (UA). Quant au protocole de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance, il stipule que toute accession au pouvoir doit se faire à travers des élections libres, honnêtes et transparentes. Non sans préciser que tout changement anticonstitutionnel est interdit de même que tout mode non démocratique d’accession ou de maintien au pouvoir.

AfricTivistes ne saurait aller à l’encontre de ces textes fondamentaux. Nous ne pouvons pas cautionner une prise de pouvoir anticonstitutionnelle.

En moins de deux ans, trois pays de l’Afrique de l’ouest ont fait l’objet d’un putsch militaire. Après le Mali et la Guinée, le Burkina Faso est entre les mains d’une junte militaire. N’oublions pas les cas du Soudan et du Tchad. La recrudescence de ce fléau préoccupe AfricTivistes qui défend la transition democratique et pacifique du pouvoir.

En plus de condamner fermement cet acte, nous réaffirmons notre soutien à la population et à la société civile. Nous appelons également à un retour rapide à l’ordre constitutionnel et la prise en compte des revendications de populations dans les prochaines étapes du processus politique.

AfricTivistes demande aux militaires de faire prévaloir une loyauté républicaine et démocratique à l’égard du pouvoir.

Nous exigeons la libération immédiate du Président Roch Marc Kaboré et un retour rapide du pouvoir au civil.

AfricTivistes encourage les consensus nationaux et souhaite une facilitation des transferts pacifiques et transparents du pouvoir.

Nous appelons la junte militaire à respecter les engagements politiques pris par le Burkina Faso auprès des Institutions telles que l’Union africaine (UA), la CEDEAO, la CADEG, etc. En même temps, AfricTivistes exhorte ces institutions à changer de paradigme pour une collaboration multi-acteurs qui va au-delà des pouvoirs exécutifs des Etats membres. Ainsi, elles pourront contribuer à bâtir l’Afrique de demain avec les forces vives des pays à travers des actions préventives qui renforcent la bonne gouvernance; Et par ricochet, ralentir ou arrêter la déstabilisation des acquis démocratiques du continent.

AfricTivistes appelle surtout à la paix et au respect des droits dans le pays et exhorte les forces vives de la nation burkinabè à promouvoir le dialogue et le règlement pacifique des différends relevant des questions politiques.

BURKINA FASO: AfricTivistes strongly condemns the military takeover

Following gunfire in several Burkina Faso barracks on Sunday, the military, united under the Patriotic Movement for Safeguard and Restoration (MPSR), seized power on Monday January 24th, 2022. The MPSR announced on national television the suspension of the Constitution, the dissolution of the National Assembly and the closure of the country’s borders. A night-time curfew was also imposed. President Roch Marc Christian Kaboré, who was earlier arrested by the mutineers, was then forced to resign.

This confusing situation violates the African Charter on Democracy, Elections and Governance (ACDEG) which, in its articles 2 and 23, prohibits, rejects and condemns any unconstitutional change of government in any member state of the African Union (AU). As for the ECOWAS Protocol on Democracy and Good Governance, it stipulates that any accession to power must be through free, fair and transparent elections. It also states that any unconstitutional change is prohibited, as well as any undemocratic method of accession to or retention of power.

AfricTivistes echoes these fundamental texts and cannot support an unconstitutional change of government.

In less than two years, three West African countries have experienced a military coup. After Mali and Guinea, Burkina Faso has fallen into the hands of a military junta. Let’s not overlook the cases of Sudan and Chad. The resurgence of this scourge on the continent is of concern to AfricTivistes, which defends the democratic and peaceful transition of power.

In addition to strongly condemning this act, we reaffirm our support for the population and the civil society. We also call for a swift return to constitutional order and for the demands of the people to be taken into account in the next stages of the political process.

AfricTivistes demands the immediate release of President Roch Marc Kaboré and a rapid transfer of power to civilians. We call on the military to uphold republican and democratic loyalty to power.

AfricTivistes encourages national consensus and hopes for the facilitation of peaceful and transparent transfers of power.

We call on the military junta to uphold the political commitments made by Burkina Faso to institutions such as the African Union (AU), ECOWAS, and instruments such as the ACDEG , etc. In addition, AfricTivistes urges these regional institutions to shift their paradigm for a multi-stakeholder collaboration that goes beyond interactions with the executive powers of the member states. In doing so, they can contribute to building tomorrow’s Africa with the countries’ active forces through preventive actions that strengthen good governance; and by default, slow down or stop the destabilization of the continent’s democratic gains.

AfricTivistes calls above all for peace and respect for human rights in the country and urges the active forces of Burkina Faso to promote dialogue and the peaceful settlement of political disputes.

La Ligue Africaine des Blogueurs et Cyber-activistes pour la Démocratie communément appelée AFRICTIVISTES est une organisation panafricaine basée à Dakar où se trouve son siège. Africtivistes est l’union des blogueurs et web-activistes du continent pour promouvoir et défendre les valeurs démocratiques, les droits humains et la bonne gouvernance à travers le numérique.
AFRICTIVISTES a été créé en novembre 2015 en vue de mettre en réseau tous les acteurs du changement en Afrique pour apporter des solutions concrètes et idoines aux problèmes majeurs qui freinent le développement démocratique et l’unité du continent.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires