CMU – 2,5 millions de personnes vont bénéficier du Régime d’assistance médicale, affirme le gouvernement

CMU – 2,5 millions de personnes vont bénéficier du Régime d’assistance médicale, affirme le gouvernement

La Couverture Maladie Universelle (CMU) comprend deux régimes. Un régime Général de Base (RGB), contributif, à raison de 1 000 FCFA par mois et par personne, ainsi qu’un Régime d’Assistance Médicale (RAM), non contributif, pour les personnes démunies qui étaient exclues du système de santé.

La qualité des structures et des prestations de santé, la justice sociale et l’équité. Ce sont les trois exigences portées par la mise en œuvre de la Couverture maladie universelle, un engagement majeur du Président de la République, Alassane Ouattara.

La CMU est un système de protection contre le risque maladie, obligatoire pour l’ensemble des populations vivant en Côte d’Ivoire, Ivoiriens comme non Ivoiriens.

A fin 2021, près de 3,2 millions de personnes étaient enrôlées. Selon les chiffres du ministère de l’Emploi et de la Protection sociale, 216 000 personnes économiquement faibles ou démunies ont déjà été enrôlées.

Il faut noter que tous les bénéficiaires du Programme « Filets sociaux productifs » seront pris en compte par le Régime d’Assistance Médicale.

Le processus de ciblage des ménages indigents a débuté depuis 2017 et s’étend progressivement à l’ensemble des localités du pays. Il doit s’achever en 2025. A la fin de cette opération, la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) aura un effectif de 2,5 millions de personnes à prendre en charge dans le cadre du Régime d’Assistance Médicale de la CMU.

Dans les districts sanitaires d’Issia, de Yamoussoukro et de Dabakala, par exemple, 93 614 personnes au total ont été identifiées comme indigentes.

Les services de protection sociale du Kabadougou (Nord-ouest), en lien avec la représentation locale de la CNAM, ont conduit en décembre 2021 une opération d’enrôlement de personnes bénéficiant du régime non contributif.

Dans cette région, 12 091 personnes reconnues comme indigentes, qui ont bénéficié ou bénéficient des filets sociaux productifs, ont été prises en compte.

Dans le Bounkani (Nord-est), l’Etat va payer les cotisations de 44 197 personnes indigentes. Dans le Tchologo (Nord), 68 245 indigents bénéficieront de la subvention de l’Etat pour le paiement de leurs cotisations de la CMU.

A la CNAM, on estime à 12 milliards de FCFA, le montant que l’Etat devra débourser en 2022 pour financer le Régime d’Assistance Médicale.

Le panier de soins de la CMU comprend les actes médicaux suivants : les consultations généralistes (consultations effectuées par les médecins généralistes et spécialistes, les infirmiers et sage-femmes diplômés d’Etat), les consultations et soins des urgences médico-chirurgicales (prise en charge immédiate aux urgences des hôpitaux des patients dont le pronostic vital est engagé) et les hospitalisations médicale et chirurgicale (frais de séjour des patients dont l’état de santé nécessite une hospitalisation).

Ce panier de soins permet de prendre en charge les principales problématiques de santé publique rencontrées, ainsi que leurs traitements médicamenteux à des coûts accessibles à toutes les populations résidentes en Côte d’Ivoire.

L’opérationnalisation de la CMU a démarré le 1er octobre 2019. Pour accompagner la mise en place, l’Etat a réalisé de nombreux investissements afin de financer la réalisation d’infrastructures sanitaires, mais aussi le recrutement des ressources humaines adaptées. Le Président de la République avait, ainsi, annoncé dans son message à la Nation du 31 décembre 2018, la construction, la réhabilitation, l’équipement et le rééquipement de près d’une cinquantaine d’établissements hospitaliers et 600 centres de santé.

Le gouvernement poursuit son vaste programme de construction, de réhabilitation et de modernisation des centres hospitaliers universitaires (CHU), des hôpitaux régionaux et généraux, et des centres de santé.

Ces investissements massifs ont pour objectif de mettre le pays à niveau. Ainsi, le 29 janvier 2020, le gouvernement a décidé de mobiliser 65,5 milliards de FCFA pour le renforcement des hôpitaux de première référence du Grand Abidjan, qui bénéficieront de travaux de rénovation, d’extension des capacités d’accueil et de nouveaux équipements techniques.

La CMU a été instituée par la loi n° 2014-131 du 24 mars 2014.

CICG

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires