En visite en Côte-d’Ivoire, le CEMA français, visite l’École militaire préparatoire technique (Empt)

Le général d’armées, Thierry Burkhard, chef d’état-major des armées françaises, a visité, ce mardi 8 février 2022, l’Ecole militaire préparatoire technique (Empt) de Bingerville, en compagnie de son homologue ivoirien, le général de corps d’armées, Lassina Doumbia.

« Je suis venu voir l’école, mais aussi ses élèves, son corps d’encadrement et professoral », a déclaré le général d’armées, pour qui l’Empt a le même système que la France. C’est pourquoi il rend hommage à l’encadrement, aux professeurs et aux élèves pour avoir choisi cette école.

« Cette école délivre une formation académique, morale et à la discipline militaire à des jeunes élèves pour les aider à exercer de futures hautes responsabilités pour leur pays », dit-il. Pour lui, c’est un système vertueux parce qu’il donne la même chance à tout le monde.

« Ici en Côte d’Ivoire, le concours se passe dans toutes les régions. Ensuite, il y a une sélection qui se fait à l’Empt et c’est le mérite qui permet de progresser », a expliqué le chef d’état-major français. « Avec les élèves qui viennent de toutes les régions de la Côte d’Ivoire, cela constitue un facteur de cohésion nationale », a-t-il poursuivi.

L’établissement accueille aussi des élèves de la sous-région. Ce qui, dit-il, est extrêmement important. « Ce sont des gens qui, au cours de leurs carrières, auront des liens avec d’autres responsables d’autres pays et c’est également important pour la stabilité de la région », explique-t-il.

A l’en croire, la formation à l’Empt illustre bien la contribution des armées à la cohésion nationale parce que mettant les jeunes sur de bons axes.

A noter que le général d’armées, Thierry Burkhard, chef d’état-major des armées françaises, regagne la France ce mardi 8 février.

Par Franck YEO
Fratmat

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Share:
blank

Publié par La Rédaction