L’Udpci proteste contre les attaques qui visent Mabri dans la presse et sur les réseaux sociaux

Déclaration
Protestation de l’Udpci contre les inepties et flagorneries déversées à travers une certaine presse et les réseaux sociaux sur son leader Dr Albert Mabri Toikeusse Abdallah
President de l’Udpci

Au moment où notre pays la Côte d’Ivoire et l’ensemble des Ivoiriens sont confrontés à des problèmes plus sérieux tels que la cherté de la vie avec les prix des denrées qui flambent partout sur les marchés, mais surtout où les Ivoiriens ont les yeux et les oreilles tournés vers les assisses du Dialogue Politique qui doivent amener de manière définitive la réconciliation et la cohésion sociale dans notre Pays, des amuseurs publics ont cru bon faire ressortir de manière malencontreuse des propos tenus le samedi 19 Fevrier 2022 au Stade de Danané par le Président de l’UDPCI, Dr ALBERT MABRI TOIKEUSSE ABDALLAH à l’occasion du Meeting d’hommage et de remerciement aux populations de Danané pour l’élection en mars 2021 des députés BERNI NAMAN et MELO OLIVIER.

Les auteurs de ces conglomérats pour ne pas dire ces ramassis d’inepties et de flagorneries, de mensonges éhontés dignes des films de sciences fictions où ils tendent de jeter l’opprobre et de salir le Président MABRI montrent clairement qu’ils n’ont rien compris aux propos tenus par le leader du Parti Arc en ciel ce jour-là au Stade de Danané.

L’UDPCI proteste vigoureusement contre ce genre ignoble de faire la politique sous nos tropiques et met en garde les auteurs et leurs commanditaires. Elle rappelle qu’elle ne pourra pas continuer sans réaction à voir son leader vilipender, insulter et Sali sur la base de faux montages.
Il n’y a pas d’école où on apprend à insulter ou à nuire à autrui. Attention à ne pas franchir le Rubicon.

C’est le lieu de rappeler à tous ces donneurs de leçons qui n’ont rien compris à l’intervention profonde du Dr MABRI et qui le présente sous tous les aspects négatifs que de 1990 à nos jours, soit en 32 ans d’existence, les localités de KORHOGO, ODIENNE, BONDIALI et FERKESSEDOUGOU pour ne citer que celles-ci dans le nord du Pays n’ont eu pour Maire que des fils originaires de ces localités pour cadrer avec l’exemple des Ebriés à Abidjan au temps du Président Félix Houphouet Boigny.
Tenez-y et c’est sans commentaire pour ceux qui ont des conceptions à géométrie variable et veulent accuser pour accuser.

DE 1990 A 2018 ……MAIRES DE KORHOGO

LANCINE GON
AROUNA TRAORE
AHMADOU GON COULIBALY
COULIBALY LAZANI

DE 1990 A 2018 ……MAIRES D’ODIENNE

VAKABA TOURE
SY SAVANE OUSMANE
DIAKITE COTY SOULEYMANE
MME NASSENEBA TOURE DIANE

DE 1990 A 2018 ……MAIRES DE FERKESSEDOUGOU

KONE TIEKOURA KAFALO
KONE LACINA KARDOZIE
OUATTARA KAWELI
ALAIN BLIDIA

DE 1990 A 2018 ……MAIRES DE BOUNDIALI

COULIBALY LENISSONGUI
ZEMOGO FOFANA
KONATE LASSINA
MME MARIETOU KONE

De quoi parlent donc les auteurs de ces flagorneries qui n’ont rien compris aux messages du leader de l’UDPCI et qui veulent donner aussi des leçons de vivre ensemble.

Le constat est clair et sans équivoque. De 1990 à nos jours, aucun fils d’une autre région n’a été élu Maire dans le nord de notre Pays.
Pendant ce temps, Mr ABOUBACAR FOFANA a été élu Maire de Man et Mr OUATTARA LACINA a été élu Maire de Danané.

La Direction du Parti demande à tous ses militants et cadres de rester concentrés sur les objectifs bien connus, de ne pas se laisser distraire par des amuseurs publics et de rester concentrés et à son écoute.
La lutte est engagée, elle devient intéressante pourquoi ne pas y croire ?
2025 c’est maintenant.

Fait à Abidjan, le 22 Février 2022
Pour l’UDPCI
Le Secrétaire Général
BLE GUIRAO JEAN DEBADEA

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Share:
blank

Publié par La Rédaction