La Primature fait le point sur les acquis du Programme national d’électrification rurale (PRONER/2014)

Le Premier, Ministre Patrick Achi, est revenu le vendredi 25 février 2022 à Yamoussoukro, sur les acquis du Programme national d’électrification rurale (PRONER) lancé en 2014, afin d’apporter la lumière et le progrès dans les hameaux reculés et du Programme Electricité pour Tous (PEPT) qui a permis aux Ivoiriens de se raccorder aisément au réseau en payant uniquement une somme initiale de 1000 FCFA sur un montant total de 150 000 FCFA étalés en termes de remboursement sur une décennie.

C’était à l’inauguration du deuxième Dispatching national, un outil innovant pour la supervision, la production, le transport et la distribution de l’énergie électrique.

« A fin 2021, le PRONER a permis l’électrification de plus 4 750 localités portant le nombre de villes et villages électrifiés à 7 575, tandis que le PEPT, lui, a permis de réaliser plus de 1,2 million de branchements, faisant passer le nombre de foyers ayant accès à l’électricité en Côte d’Ivoire à plus de 3 millions », a-t-il rappelé.

Le Premier Ministre a ajouté que ces politiques gouvernementales ont permis d’électrifier plus de 80% des zones habitées et de rendre l’électricité accessible à près de 92% de nos concitoyens, permettant ainsi d’améliorer leur qualité de vie et de les aider à entreprendre et à se réaliser socialement.

Il a annoncé que concernant le projet d’électricité, près de 1 900 milliards de FCFA de chantiers électriques sont en cours de réalisation et que « dans trois ans seulement, l’électricité chez soi sera une réalité pour tous les Ivoiriens ».

Pour le Chef du gouvernement, sans électricité, point de développement et sans lumière, point d’avenir.

« La lumière pour tous et un progrès et une solidarité pour chacun. C’est cela la Côte d’Ivoire prospère et solidaire », a-t-il insisté.

Le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Thomas Camara, a, de son côté, rappelé que les efforts accomplis en dix ans ont permis d’accroître, de façon considérable, les capacités de production (de 1391 MW à 2 269 MW, soit 878 MW supplémentaires), les lignes électriques (de 4446 km à 7103 km, soit 2657 supplémentaires) et les postes électriques (de 45 à 65, soit 20 postes supplémentaires).

Il a annoncé qu’à l’horizon 2030, les projections donnent un mix qui se composera de 55% de thermique contre 60% aujourd’hui, de 45% de renouvelable, dont 27% de grosse hydraulique, 1% de petite hydraulique, 12% de solaire et 5% de biomasse.

Source : CICG

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Share:
blank

Publié par La Rédaction