Restructuration du Rhdp / Ouattara remanie l’organigramme, les hommes clés restent

Ce n’est pas le grand chamboulement dans la restructuration annoncée du Rhdp. Si l’ossature organisationnelle connaît une retouche avec la disparition de la direction exécutive et la montée en puissance d’un directoire et d’un secrétariat exécutif, quelque peu calqués sur les modèles Pdci et Ppa-Ci, les hommes clés, eux, restent dans l’appareil. On notera cependant un petit jeu de chaise musicale. Adama Bictogo qui était décrié par des militants mécontents de ses méthodes n’a pas subi le courroux du chef. La direction exécutive ayant disparu, il devient secrétaire exécutif. Il dirige ainsi le principal organe opérationnel du parti qui exécute désormais les décisions de la haute direction.
Dans le nouvel organigramme échafaudé, le maire de Yopougon Gilbert Koné Kafana devient le numéro 2 en tant que président du directoire, un fauteuil qu’occupait Gon Coulibaly et devenu vacant depuis sa disparition. Le directoire va être un organe de conseil pour le président du parti dans les futurs statuts.

Au niveau des hommes pas de surprise à part quelques changements a minima. C’est connu, Kafana Koné est président du directoire et Bictogo secretaire exécutif. Ce sont les hommes sûrs du président. A leurs côtés, d’autres personnalités sont nommées dans les nouvelles structures que sont le directoire, le secrétariat exécutif, les secrétariats nationaux et les structures spécialisées d’activités.

Ainsi, en sa qualité de membre du directoire, Adjoumani Kobenan Étienne reste porte-parole du parti. Il sera aidé dans sa tâche par le ministre Touré Mamadou. Tiené Birahima dit photocopie, le frère cadet du président garde la main sur les finances en tant que membre du directoire et trésorier général. Il occupe le 4e rang protocolaire.

Parmi les membres du directoire, on trouve en bonne place le gouverneur du District d’Abidjan, Robert Beugré Mambé nommé vice-président et Kandia Camara. Au niveau de cet organe, Ouattara a également placé plusieurs femmes en pôle position. Notamment la ministre Myss Dogo Belmonde, l’étoile montante, Raymonde Goudou Coffie, Jeanne Peuhmond, Anne Désirée Oulotto, Kaba Nialé, Mariatou Koné, Madeleine Oulaï…

Exit Dah Sansan

S’il y a un afficionados à qui cette restructuration n’a pas souri, c’est bien le député Dah Sansan précédemment président de la jeunesse. En attendant les élections au niveau des structures spécialisées, c’est désormais le transfuge du Pdci, Philippe Kragbé qui parle au nom des jeunes. Son adjoint est le député Charles Gnahoré.

Avant de clore la séance, Alassane Ouattara a évoqué des réunions internes pour adapter les textes du Rhdp à ce nouvel organigramme.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires