Journée Internationale de la Femme: Dominique Ouattara distinguée pour ses actions en faveur du bien-être des femmes

La 45ème édition de la Journée Internationale des droits de la Femme (JIF) a été célébrée avec faste, le mardi 8 mars 2022, à l’espace Agora de la commune de Koumassi.

Ce sont plus de 5.000 femmes de toutes les composantes de la société ivoirienne qui ont, à cet effet, pris d’assaut cet espace pour célébrer cette journée marquant la lutte pour les droits des femmes et notamment pour la fin des inégalités par rapport aux hommes.

Placée sous le parrainage de Madame Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire, la cérémonie a enregistré la présence de plusieurs femmes membres du Gouvernement et plusieurs autres personnalités. Le thème de la JIF 2022 retenu cette année en Côte d’Ivoire est : « égalité de chance pour un avenir durable en Côte d’Ivoire ».
Cette édition de la JIF a revêtu un caractère spécial. En effet, sept (7) personnalités dont la Première Dame Dominique Ouattara ont reçu la reconnaissance de l’Etat de Côte d’Ivoire pour leur engagement dans la promotion du genre et du développement. En effet, la Première Dame Dominique Ouattara pour ses actions en faveur du développement du genre a été élevée dans la dignité de commandeur de l’Ordre du Mérite de la Femme et de la Famille. Les dix (6) autres personnalités ont été élevées au rang d’officiers et de chevaliers de l’Ordre du Mérite de la Femme et de la Famille.
Profitant du cadre de cette importante cérémonie, la Première Dame Dominique Ouattara a fait d’importants dons en nature et en espèce aux femmes de Koumassi. En effet, l’épouse du Chef de l’Etat a offert des dons en vivre et en non-vivre d’une valeur de 130 millions F CFA. Ces dons composés de matériels et d’équipement vont permettre de renforcer les capacités et les rendements des commerçantes, des coiffeuses et des couturières de la commune, ainsi que des IFEF et des écoles maternelles. En plus de ces dons en nature, la Première Dame a également offert la somme de dix (10) millions F CFA aux populations présentes à la cérémonie. Ce sont au total 140 millions F CFA en dons de divers natures que l’épouse du Chef de l’Etat a offert aux femmes et aux populations présentes à la cérémonie. La célébration de la JIF mettant en avant l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, Madame Dominique Ouattara a, également profité du cadre de cette cérémonie, pour octroyer un montant additionnel du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) d’une valeur de 300 millions F CFA aux femmes de Koumassi. Avec un montant initial d’un milliard F CFA, l’enveloppe du FAFCI pour la commune de Koumassi s’élève désormais à 1.300.000.000 F CFA. Ce montant additif représentant une réelle bouffée d’oxygène pour les femmes de cette commune, permettra à davantage de femmes de bénéficier de ce prêt.

Prenant la parole, la Première Dame a rappelé l’importance de la célébration de la Journée Internationale des droits de la Femme. En effet, pour Madame, la célébration de la JIF est l’occasion pour le gouvernement de faire l’état des lieux des avancées réalisées et des défis à relever, en vue d’affiner la stratégie de promotion de la femme. « (…) Comme vous le savez, le 8 mars est décrété Journée Internationale des droits de la Femme par l’Organisation des Nations Unies, depuis 1977. Cette journée focalise toutes les attentions sur les droits de la femme. Les gouvernements établissent alors, l’état des lieux des avancées réalisées et des défis à relever, en vue d’affiner leurs stratégies de promotion de la femme », a déclaré Madame Dominique Ouattara. Pour Madame Dominique Ouattara, la femme est un acteur du développement. De ce fait, son important dans la société colle bien avec le thème choisi cette année pour la JIF. « (…) Ce thème nous interpelle car, nous le savons la femme occupe une place d’acteur de développement incontournable, acquise de haute lutte, grâce à une présence active dans tous les secteurs d’activités. En effet, sur la femme, repose l’équilibre de la famille et son statut de mère fait d’elle le garant de la stabilité de l’édifice social. Son importance est donc capitale », a-t-elle souligné, avant d’appeler ses sœurs à être des artisanes de la cohésion sociale et de la paix.
Madame Nassénéba Touré, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, s’est félicité des avancées de la Côte d’Ivoire en matière de promotion du genre. Elle a rappelé que le Président Alassane Ouattara a fait de ce préalable une priorité dès son accession à la magistrature suprême en 2011. Cependant face à ces avancés, beaucoup reste à faire pour arriver à une réelle égalité des chances entre hommes et femmes. Aussi, elle a appelé les femmes à plus de mobilisation pour relever les défis restant malgré de réelles avancées observées dans la société ivoirienne. En outre, Madame Nassénéba Touré a annoncé la construction prochaine par la Fondation Children Of Africa d’un centre d’accueil pour les femmes victimes de VBG.

M. Cissé Ibrahima Bacongo, Maire de la commune de Koumassi, a quant à lui, remercié la Première Dame pour son engagement pour le bien-être des femmes. Madame Traoré Salimata, porte-parole des femmes de Koumassi a, également, abondé dans ce sens.

Notons que les populations de Koumassi ont également offert des nombreux dons au couple Présidentiel. Un défilé composé des femmes de diverses couches sociales a été le temps fort de cette cérémonie.

blank

DISCOURS DE LA PREMIERE DAME
CEREMONIE OFFICIELLE DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME (JIF)
Place Agora KOUMASSI
Mardi 08 mars 2022

Mes chères sœurs,

C’est pour moi une immense joie de parrainer les festivités marquant la 45e édition de la Journée Internationale des droits de la Femme et j’apprécie particulièrement ce moment de convivialité, entourée de mes sœurs de Koumassi et de tout le district d’Abidjan.
Merci à toutes pour votre accueil si chaleureux.

Je voudrais avant tout propos vous transmettre les salutations de mon cher époux, le Président Alassane OUATTARA, qui a une grande affection pour vous et me charge de vous embrasser bien fort.
A présent, j’adresse mes chaleureuses salutations à Madame Florence ACHI, épouse de Monsieur le Premier Ministre, ainsi que nos sœurs épouses de Présidents d’Institutions à savoir :
– Madame Patricia AHOUSSOU
– Madame Colette KONE
– et Madame Mayelé COULIBALY

Je voudrais à présent saluer et féliciter Madame Nassénéba TOURE, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, pour la belle organisation de cette journée.
Je voudrais également la féliciter pour avoir obtenu la création de l’Ordre du Mérite de la Femme et de la Famille et lui dire merci de nous avoir distinguées ce jour.
A ces salutations j’associe nos sœurs Ministres et tous les membres du Gouvernement présents à nos côtés ce matin.

Mes salutations spéciales vont à l’endroit de Monsieur le Ministre Ibrahim CISSE BACONGO, Maire de la Commune de Koumassi, que je remercie pour le bel accueil qu’il nous a réservé ainsi que pour son chaleureux mot de bienvenue.
Mes salutations vont à présent à l’endroit de Monsieur le Cordonnateur Résident du Système des Nations Unies en Côte d’Ivoire , Monsieur Philippe POINCEAU, à qui j’adresse mes sincères félicitations pour toutes leurs actions de promotion de la femme en Côte d’Ivoire.

Mes salutations et remerciements vont également à l’endroit des personnalités présentes ce jour. Ce sont, entre autres :
– Madame la Ministre Gouverneur du District Autonome des Lacs ;
– Nos sœurs épouses de Ministres ;
– Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et membres du corps diplomatique ;
– Nos sœurs les ambassadrices, avec à leur tête Madame Farida BOUGUETAIA ;
– Et nos sœurs Vice-présidentes de l’Assemblée Nationale et du SENAT que je remercie pour leur présence distinguée ;
– Monsieur le Préfet d’Abidjan et les membres du Corps Préfectoral,
– Mesdames les députés, les sénatrices, les conseillères économiques et sociales et les maires.
– Les représentants du Système des Nations Unies ;
– Mesdames les Officiers supérieurs de l’Armée ainsi que les épouses des gendarmes, militaires et policiers ;
– Mesdames les Directrices de Sociétés Publiques ou Privées ;
– Mesdames les Présidentes des ONG, les journalistes, les enseignantes et les membres de la société civile ;
– Je n’oublie pas nos sœurs commerçantes, coiffeuses et couturières ainsi que celles du monde du vivrier de la commune de Koumassi ;

A toutes, j’adresse mes salutations et mes remerciements pour votre présence massive ainsi que pour le magnifique défilé que vous nous avez offert.
– Enfin, je salue nos honorables Chefs traditionnels et religieux, qui entourent cette cérémonie de leurs prières et de leurs bénédictions.

Mes chères sœurs,

Comme vous le savez, le 8 mars est décrété Journée Internationale des droits de la Femme par l’Organisation des Nations Unies, depuis 1977. Cette journée focalise toutes les attentions sur les droits de la femme. Les gouvernements établissent alors, l’état des lieux des avancées réalisées et des défis à relever, en vue d’affiner leurs stratégies de promotion de la femme.

Mesdames et messieurs

Le thème de la Journée Internationale de la Femme retenu cette année, dans notre pays, est : « égalité de chance pour un avenir durable en Côte d’Ivoire ».
Ce thème nous interpelle car, nous le savons, la femme occupe une place d’acteur de développement incontournable, acquise de haute lutte, grâce à une présence active dans tous les secteurs d’activités. En effet, sur la femme, repose l’équilibre de la famille et son statut de mère fait d’elle le garant de la stabilité de l’édifice social. Son importance est donc capitale.
C’est pourquoi, la défense des droits de la femme, la promotion de son autonomisation et de son bien-être demeurent au cœur de nos préoccupations.
En Côte d’Ivoire, sous la houlette de mon cher époux, le Président Alassane OUATTARA, premier avocat défenseur des femmes, la promotion de la femme est une priorité matérialisée par la constitution de 2016.
Cette dernière renforce la protection des droits des femmes et assure la promotion de la parité entre les sexes, dans l’accès aux responsabilités, dans les administrations et les entreprises.
Notre Pays la Côte d’Ivoire a donc déjà bien intégré ce thème dans sa politique de promotion humaine.
En effet, c’est dans cette optique de renforcer l’égalité de chance que de nombreuses dispositions ont été prises pour permettre aux femmes d’intégrer des corps de métier qui étaient habituellement dévolus aux hommes, comme vient de le rappeler largement Madame la Ministre.
Par ailleurs, la prise en compte de la dimension Genre dans les questions de changement climatique et de respect de l’environnement doit rester une priorité dans notre société.
En effet, les changements climatiques et leurs conséquences s’avèrent particulièrement dramatiques pour les femmes tant en milieu rural qu’urbain, parce que les femmes sont reconnues comme étant les plus vulnérables et davantage dépendantes des ressources naturelles.
A cet effet, je félicite l’ensemble des parties prenantes qui s’investissent dans ce domaine pour trouver des solutions idoines à cette problématique. Par ailleurs, j’encourage le Gouvernement et ses partenaires à mener davantage d’actions pour renforcer les capacités des femmes et améliorer leur résilience.

Pour ma part, depuis 2012, j’ai décidé d’accompagner mes sœurs de Côte d’Ivoire par la création et la mise en œuvre du Fonds d’Appui au Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI), pour leur donner plus de chances de réussite. Aujourd’hui, grâce au Président de la République, et avec un capital de 25 milliards de F CFA, ce fonds permet à près de 300 000 femmes de sortir plus de 2 millions de personnes de la pauvreté.

J’encourage toutes nos sœurs qui le souhaitent à y adhérer car, le FAFCI est disponible sur toute l’étendue du territoire, sans distinction d’ethnie, d’appartenance politique ou religieuse. Il vous suffit d’avoir un projet, et de vous présenter dans une des agences de nos microfinances partenaires pour en bénéficier.
En ce qui concerne la Commune de Koumassi particulièrement, jusqu’à ce jour, un capital de plus 1 milliard de F CFA, a été mis à la disposition de nos sœurs qui ont réalisé un excellent taux de remboursement de 96% et je voudrais les en féliciter.
Aussi, j’ai décidé de vous octroyer un financement additionnel de 300 millions de F CFA , ce jour, car je vous sais battantes et courageuses.
J’ai également voulu vous manifester mon soutien et mon affection en vous apportant des dons en vivres et matériel, d’une valeur de 100 millions de FCFA, qui viennent de vous être énoncés. Je sais que vous en ferez bon usage.
Mes chères sœurs,
Pour terminer, je voudrais vous confier la mission de cohésion sociale que j’assigne à toutes mes sœurs de Côte d’Ivoire.
Je vous demande d’être des actrices de Paix dans vos communautés respectives. Continuez de prôner le vivre ensemble entre femmes, mais également auprès de vos époux et de vos fils.
Restez ces modèles de femmes dignes, travailleuses, combattives, inspirantes et agréables, qui font la fierté de notre pays.

Un climat d’apaisement et de fraternité est le gage de votre développement, celui de vos familles et de notre Pays.
En mon nom propre et en celui de mon cher époux, le Président Alassane OUATTARA, je souhaite une agréable Journée Internationale de la Femme à toutes les femmes de Côte d’Ivoire.

Je vous remercie.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire