La Chine exhorte les États-Unis à communiquer les détails des labos biologiques de virus découverts en Ukraine

Xinhua — Le ministère chinois des Affaires étrangères a appelé mardi les Etats-Unis à divulguer des détails complets sur ses laboratoires biologiques en Ukraine, et a exhorté les parties concernées à assurer leur sécurité.

Selon de récents reportages dans les médias, ces laboratoires biologiques stockent de grandes quantités de virus dangereux, et la Russie a découvert au cours d’opérations militaires que les États-Unis utilisaient ces installations pour des programmes militaires biologiques.

Le porte-parole Zhao Lijian a déclaré lors d’un point de presse quotidien que pour la santé et la sécurité des personnes en Ukraine, dans les régions environnantes et dans le monde entier, toutes les parties concernées devraient assurer la sécurité de ces laboratoires.

« En particulier, les États-Unis, en tant que partie qui connaît le mieux les laboratoires, devraient publier dès que possible des informations spécifiques pertinentes, y compris les virus stockés et les recherches qui ont été menées », a déclaré Zhao.

Les activités bio-militaires américaines en Ukraine ne sont que « la pointe de l’iceberg », a déclaré Zhao. Sous divers noms, le département américain de la Défense contrôle 336 laboratoires biologiques dans 30 pays.

« Quelle est la véritable intention des États-Unis ? Qu’ont-ils fait exactement ? Cela a toujours été la source d’appréhension pour la communauté internationale », a déclaré Zhao.

De plus, seuls les États-Unis bloquent depuis 20 ans l’élaboration du protocole de vérification de la Convention sur les armes biologiques et refusent d’accepter des inspections d’installations biologiques à l’intérieur et à l’extérieur de leurs frontières, aggravant encore les inquiétudes de la communauté internationale, a déclaré le porte-parole.

« Nous exhortons une fois de plus la partie américaine à clarifier pleinement ses activités militaires biologiques tant au pays qu’à l’étranger, et à accepter les vérifications multilatérales », a déclaré Zhao.

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire