Le Conseiller à la cour royale à Abidjan: La Côte-d’Ivoire et l’Arabie Saoudite affichent une relation au beau fixe

La Côte d’Ivoire et l’Arabie Saoudite affichent une relation au beau fixe. Séjournant en Côte d’Ivoire depuis le 3 mars 2022, le Conseiller à la Cour Royale, Ahmed Bin Abdul Aziz Kattan a transmis l’invitation de Sa Majesté Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud, roi d’Arabie Saoudite au Président Alassane Ouattara.

Selon les propos de l’émissaire du Serviteur des deux Saintes mosquées, le Chef de État ivoirien est attendu en Arabie Saoudite. « C’est la deuxième fois que je rencontre Monsieur le Président de la République. Je lui ai transmis les salutations du Serviteur des deux saintes mosquées, le roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud ainsi que celles de Son Altesse Royale, le Prince héritier, Mohamed Ben Salmane Al Saoud », a indiqué le Conseiller à la Cour royale.

Cette rencontre a été l’occasion d’évoquer les relations solides entre les deux nations. « S’il plait à Dieu, le Président de la République rencontrera le Serviteur des deux saintes mosquées le roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud incessamment », a annoncé Ahmed Bin Abdul Aziz Kattan. Aussi, a-t-il révélé qu’il a évoqué au cours des échanges, la candidature de l’Arabie Saoudite pour l’organisation de la prochaine Exposition universelle.

S.E.M Abdullah Bin Hamad Alsobaiee s’attèle à traduire en acte, la vision du royaume pour la Côte d’Ivoire

C’est le lieu de souligner que la Côte d’Ivoire et l’Arabie Saoudite entretiennent, sur le plan diplomatique une solidarité de plus en plus manifeste. Et ce, depuis le rétablissement des relations diplomatique entre les deux pays. D’ailleurs dès sa nomination en Côte d’Ivoire, S.E.M Abdullah Bin Hamad Alsobaiee, Ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite Près la République de Côte d’Ivoire s’attèle à traduire en acte, la vision du royaume pour la Côte d’Ivoire. En témoigne ces rencontres avec différents ministres ivoiriens. D’ailleurs, le vendredi 17 décembre 2021, il a échangé avec M. Félix Anoblé, Ministre de la promotion des Pme, de l’artisanat et de la Transformation du Secteur informel. Les échanges entre les deux personnalités ont porté sur les opportunités d’investissement dans des divers domaines en Côte d’Ivoire. Et précisément, sur les facilités que pourraient offrir le Ministère ivoirien pour encourager les hommes d’affaires saoudiens.

Trois jours avant, et précisément le 14 décembre 2021, c’est avec le ministre de l’Environnement et du Développement durable de la République de Côte d’Ivoire, Jean Luc Assi que l’Ambassadeur saoudien en Côte d’Ivoire a eu des échanges sur la coopération et les investissements dans plusieurs domaines environnementaux. Et ce, dans le cadre de la lutte contre la désertification et l’érosion marine en République de Côte d’Ivoire.

L’Arabie Saoudite a lancé deux initiatives dans le cadre de l’environnement pour le développement de la nature. A travers la plantation de 40 milliards d’arbre, le royaume veut prendre toute sa part dans la protection et le développement de la terre et de la nature. D’où l’intérêt pour « Initiative de l’Arabie Saoudite verte » et « Initiative du Moyen-Orient vert ». Une initiative qui porte sur la plantation de 40 milliards d’arbres, considérée comme le plus grand programme de reboisement au monde.

Pèlerinage à La Mecque : L’Arabie Saoudite allège les mesures de prévention contre la Covid-19

Rappelons que le gouvernement ivoirien a adopté un décret portant ratification de l’Accord-cadre de coopération entre les deux pays signé le 5 février 2021 à Abidjan.

Cet accord qui s’inscrit dans la dynamique du renforcement des relations d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et l’Arabie Saoudite étend son champ à tous les secteurs d’activités économiques. Cette convention, selon le gouvernement ivoirien permettra aux deux pays d’envisager la conclusion d’autres accords dans tous les domaines d’intérêt commun, avait indiqué le 3 octobre 2021 le porte-parole du gouvernement ivoirien, Amadou Coulibaly. La Côte d’Ivoire concrétise ainsi sa volonté de renforcer sa coopération avec l’Arabie Saoudite.

C’est le lieu d’indiquer que pour l’exécution du 5ème pilier de l’Islam en 2022, à savoir le pèlerinage à La Mecque tout porte à croire que les fidèles musulmans pourront se rendre comme à l’accoutumée en terre sainte. En effet, une source officielle du Ministère de l’Intérieur saoudien a annoncé que les mesures de précaution et de prévention liées à la lutte contre la pandémie de Coronavirus ont été allégées.

Par Salif D. Cheickna
Fratmat

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

Laisser un commentaire