Hommage à Hamed BAKAYOKO, un Homme d’Etat et une étoile politique d’exception

Hommage à Hamed BAKAYOKO, un Homme d’Etat et une étoile politique d’exception

Disparition de Hambak / Un ancien collaborateur pleure l’ex Premier ministre

10 mars 2021-10 mars 2022. Il y a un an, s’éteignait le premier ministre Hamed Bakayoko. Celui que ses intimes surnommaient le golden boy s’en est allé mais il vit encore dans la mémoire de ses millions de connaissances, de proches, d’amis et d’anciens collaborateurs. L’un d’eux, Dr Guibessongui Séverin, se souvient de lui comme d’un homme d’exception. Ci-dessous son hommage posthume

Les grands hommes ne meurent jamais, dit-on.
Hamed BAKAYOKO, dit Hambak, tu étais un Grand donc tu n’es pas mort.
Tu es entré dans l’immensité de l’éternité
Tu vis dans chacun de ceux qui t’ont aimé et que tu as aimé.
Par-delà ta relation connue avec le monde politique
Au-delà de ta liaison affichée avec le monde culturel et artistique
Hambak tu avais un rapport fasciné, peu connu, avec le monde intellectuel
Tu aimais t’entourer de la jeune intelligentsia et aimais le cercle des intellectuels
Hambak tu étais adepte d’une chapelle politique
Mais, tu fréquentais et parlais aux fidèles des autres chapelles politiques
Tu incarnais l’ouverture et proclamais l’ouverture politique
Tu symbolisais le syncrétisme œcuménique et politique
Hambak tu étais une école
Tous ceux qui t’ont côtoyé sont allés, sans le savoir, à ton école
Tu étais doté d’un esprit vif, subtile et d’une clarté atypique
Ta méthode était singulière, ton approche était pragmatique
Ah Hambak! Mon Boss, mon Frère et mon Ami
Tu vouais un culte à la loyauté
La loyauté en amitié et la loyauté à ton mentor politique
Tu partageas avec moi ta doctrine en matière de loyauté
Je me souviens qu’en janvier 2010, alors que j’étais le Directeur de Cabinet adjoint du jeune et dynamique Ministre des NTIC que tu fus, tu m’appelas à ton bureau à la pause-déjeuner pour que nous analysâmes l’actualité politique de l’époque
Tu m’expliquas, après avoir épluché ensemble l’actualité, le sens et la profondeur de ta loyauté envers Alassane OUATTARA, (qui n’était pas encore Président de la République),
Tu m’enseignas ceci: “ tu sais GUIBESSONGUI, quand on a un mentor, même s’il traverse le désert on traverse le désert avec lui”
Hambak, tu étais d’un humanisme incarné
D’une générosité à nulle autre pareille
D’un sens inné de l’altruisme et de la solidarité
Tu es parti trop tôt mais tu as vécu utile
Tu as laissé un grand vide dans nos cœurs, dans nos vies
Mais ton esprit vit et souffle en nous et dans nos vies
Dans nos vies asséchées par le silence assourdissant de ton absence
Dans nos vies avides de ta réconfortante et rassurante présence
A ton école, j’y suis allé
A ta source limpide et vivifiante, je me suis abreuvé
Dans ton ombre, j’ai éclos et je me suis épanoui
Au carrefour de ma vie, tu as été le pontife
Qui entendra nos soupirs et nos gémissements ?
Qui partagera nos béatitudes ?
Qui supportera nos caprices ?
Qui murmurera à l’oreille de notre mentor ?
Vas dans l’immensité céleste
Que ton âme se meuve avec agilité dans le Royaume céleste
Maintenant et à la fin de notre pèlerinage terrestre
AMEN !

Dr. GUIBESSONGUI N’Datien Séverin
Docteur en Droit & Avocat

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires