Russie/Ukraine: Les ennuis s’accumulent pour Chelsea et Abramovich « accusés d’enlèvement et de tricherie dans une vente aux enchères » par la bbc

Londres/Chelsea FC – Coïncidence suspecte ou pas, une « nouvelle » enquête de la BBC publiée ce mardi vient accabler le propriétaire et président de Chelsea, Roman Abramovich.

Le média public anglais affirme que l’homme d’affaires russe, soutien de Valdimir Poutine, a bâti une partie de sa fortune de manière illégale, notamment lors d’une vente aux enchères truquée en 1995.

En effet, dans l’œil du cyclone depuis le début de la guerre en Ukraine à cause de sa proximité et son soutien à Vladimir Poutine, Roman Abramovich, le président russe de Chelsea, s’enfonce encore un peu plus dans la tourmente avec cette enquête de la BBC.

Le média d’État anglais assure avoir pris connaissance de documents prouvant l’origine frauduleuse de la fortune de l’oligarque russe, déjà visé par des sanctions du gouvernement britannique qui a gelé tous ses avoirs.

La BBC affirme avoir mené l’enquête à partir d’un document de cinq pages en provenance d’archives policières russes, croisé avec diverses sources auxquelles le média aurait eu accès.

L’élément central de l’enquête concerne une vente aux enchères qui aurait été truquée en 1995, et aurait permis à Abramovich d’acquérir la compagnie pétrolière Sibneft pour seulement 250M€.

Entreprise qu’il a revendue en 2005 pour 13 milliards.

Est également évoquée dans l’enquête une autre vente aux enchère de compagnie pétrolière, cette fois-ci entachée d’un enlèvement. En 2002, le représentant d’une entreprise chinoise concurrente à celle d’Abramovich pour le rachat de Slavneft a été enlevé, puis est réapparu lorsque les Chinois se sont retirés de la vente.

« L’enquête de la BBC », dont le timing avec la guerre en Ukraine appelle à des interrogations sur son sérieux, n’a cependant pas abouti à une connexion directe entre le milliardaire et cette affaire. Ses avocats réfutent toute possibilité de prouver que sa fortune a bel et bien été amassée illégalement.

NOUVELLES SANCTIONS À VENIR ?

Roman Abramovich est déjà lourdement touché par les sanctions en Grande-Bretagne. Son club l’est par la même occasion. Puisque Chelsea constitue une de ses propriétés, le club est interdit de faire du bénéfice à son profit : les ventes et achats de joueurs sont suspendus, tout comme la billetterie, la vente de produit dérivés…

Le propriétaire des Blues vient d’être inclus par ailleurs à une nouvelle salve de sanctions de l’Union Européenne émises à l’encontre de Moscou. Celles-ci visent 12 hommes d’affaires russes dont il fait partie.

Leur contenu exact n’est pas encore connu mais elles « entreront en vigueur dès leur publication rapide au Journal officiel de l’Union européenne. » a indiqué la présidence française du Conseil de l’Europe sur Twitter.

On devrait donc en savoir plus dès ce mardi.

Liman/ave cEurosport

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires