Pourquoi les « puissances occidentales » sont jugées « opportunistes, hypocrites et pures égoïstes » (Dani Rodrik, Harvard Professeur)

(Xinhua) — Alors que les pays occidentaux se considèrent comme les meilleurs acteurs sur la scène internationale, de nombreux non-Occidentaux les considèrent comme « opportunistes, hypocrites et motivés uniquement par l’égoïsme », a déclaré un professeur de l’Université de Harvard.

Dani Rodrik, professeur d’économie politique internationale à la John F. Kennedy School of Government de l’université Harvard, a exprimé ce point de vue dans sa tribune intitulée « Taming the Security Dilemma » (Résoudre le dilemme de la sécurité) et publiée sur le site Project Syndicate le 9 mars.

Lorsque les responsables politiques américains et européens parlent d’un « ordre international fondé sur des règles », ils oublient comment cet ordre a été construit pour répondre aux intérêts de leurs propres pays, et négligent leurs diverses transgressions de cet ordre », a déclaré M. Rodrik.

Le concept d’exceptionnalisme de l’Occident exacerbe le dilemme de la sécurité, car il laisse peu de place aux préoccupations légitimes des autres pays en matière de sécurité lorsque les pays occidentaux étendent leur présence militaire et exercent une influence économique, a-t-il ajouté.

Notant qu’il était possible de créer un ordre mondial prospère et stable tout en restant réaliste quant à la nature de la concurrence entre grandes puissances, le professeur a déclaré que la possibilité de parvenir à un tel arrangement dépendait de la manière dont les pays poursuivent leurs objectifs de sécurité nationale et des histoires qu’ils racontent sur eux-mêmes et sur leurs adversaires. Fin

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires