Erdogan insiste « La Turquie ne se joindra pas aux sanctions contre la Russie »

La Turquie ne se joindra pas aux sanctions contre la Russie, affirment les autorités à Ankara, qui estiment n’être pas à mesure de laisser leurs citoyens geler sans gaz russe. Le président turc Tayyip Erdogan, a été tres clair sur la question face aux journalistes turcs lors de son vol retour du sommet de l’OTAN.

« En termes de sanctions, nous étudions certaines directives de l’ONU, mais n’oublions pas que nous ne pouvons pas mettre de côté nos relations avec la Russie. Vous savez, je l’ai expliqué il y a longtemps, car aujourd’hui, si on ne prend que le gaz naturel, environ la moitié du gaz naturel que nous utilisons vient de Russie. De plus, nous construisons notre centrale nucléaire d’Akkuyu avec la Russie. Nous ne pouvons pas l’ignorer. Quand j’ai dit cela à [le président français Emmanuel] Macron, il a lui même dit que j’avais raison Nous devons protéger cette sensibilité, premièrement, je ne peux pas laisser mon peuple geler en hiver, et deuxièmement, je ne peux pas complètement redémarrer notre industrie », a déclaré Erdogan, cité par le journal Hurriyet vendredi.

Erdogan a réitéré que les autorités de la république « devraient protéger leurs citoyens ». « Nous avons un pays avec une population de 85 millions d’habitants. Nous avons toutes sortes d’obligations. En plus de cela, nous avons envoyé 56 camions d’aide humanitaire aux Ukrainiens. Nous leur fournissons de la nourriture, des vêtements, des médicaments. Les livraisons vont augmenter », a-t-il ajouté.

Ankara a déclaré à plusieurs reprises que la Turquie n’avait pas l’intention de se joindre aux sanctions contre la Russie, afin de ne pas nuire à sa propre économie et de laisser un canal de dialogue ouvert avec la Fédération de Russie.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré le 24 février qu’en réponse à une demande des chefs des républiques du Donbass, il avait pris la décision de mener une opération militaire spéciale en Ukraine, soulignant que Moscou n’avait pas l’intention d’occuper les territoires ukrainiens. Les pays occidentaux ont réagi en imposant des sanctions unilatérales inédites dans l’histoire de l’humanité aux personnes physiques et morales russes.

GDA avec agences

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires